lalibrairiedesinconnus.blog4ever.com

L’actualité des Membres de la librairie

Mourrir, oui, mais en fermant sa g... Dignement !!!!

35 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à vous mousquetaires,
J'ai quelquefois et même trop souvent envie de vous dire ; Aux armes , cela suffit...Mais non, personne ne répond, il n'y a plus de français ! où sont- ils donc parti ? et pourquoi aiguiser les rapières ?
pourquoi ? Mais parce que nous allons tous crever !
Mais dignement hein !, car personne n'ouvre la bouche, pardon, si , ils l'ouvrent mais juste pour se plaindre....Un peu...Rien qu'un peu ... " Ma taxe foncière a augmenté " Et vous payez combien ? " Ben 2400 euros " C'est énorme ! " Ben oui, je paierai en plusieurs fois " " Faut qu'on voient avec mon chômage et le salaire de mon mari " Mais c'est dingue ! " Ben, sinon, on pourra pas garder la maison, on est à la retraite ! après 30 ans de travail, mince alors ! "
Je me demande si je ne rêves pas ! Alors c'est comme ça ? On va vous dire bientôt d'aller vous noyer dans la Seine, moutons que vous êtes ! Panurge serait fou de joie ! Et vous irez ? Je l'imagines même pas ! Mais où sommes-nous ? Ah, ça ne touche pas tout le monde, mille excuses ! Attendez, ça arrivera, on nous ' oublie' rarement !! Que ferez-vous alors " Bah, on paiera , où on ira en groupe se jeter dans la Seine ' !!!!!! Désolée mousquetaires, je suis effarée de cette passivité . Je ne savais pas que l'on pouvait ' tuer ' les gens comme cela, faire un génocide sans aucune représaille ! " bah, c'est la crise, merde ! " Elle a le dos large celle-là tiens !
Bon, chers mousquetaires, malgré nos rapières rouillées, nos plumes sont encore là, malheureusement, elles ne servent pas à grand-chose, à faire sourire ceux qui s'hasardent sur ce forum et qui, avec un petit air sarcastique, nous relèguent aux calandes grecques !!! Trop vieux ces c... Ils comprennent rien !
Tant pis pour eux, après tout tant qu'ils peuvent encore manger !!!
Mon cher " cire " pardon sire Loupzen, je vous salue et suis heureuse de vous savoir parmi nous aujourd'hui, je suis certaine que vous allez aimer ce petit coup de gueule de Porthos !
Je vous souhaite une très bonne journée bien taxée !!!, Mel
Kate

hello Mel
Je vois que le fleuret est aiguisé. Je ne vis pas en France en ce moment mais je subodore quelques frictions financières. Je reconnais tout de même le symptôme de Panurge. Les révolutionnaires sont fatigués de nos jours. L'art de râler prend le dessus,le combat s’arrête là. Et j'en ais mené des combats. On se retrouve parfois seule les pieds dans la neige. Comme cette scène de film si parlante dans deux heures moins quart avant Jésus Christ (on a les références que l'on peut) où coluche se retrouve tout d'un coup tout seul devant César parce que la foule,lâche, l'a laissé planter alors que c'est elle au départ qui criait le plus fort. S'engager pour une cause qu'elle quelle soit demande du courage. C'est une denrée en rupture de stock. Il est plus facile d'insulter derrière un écran que de prendre la parole non virtuellement. Merci Mel pour cette fraîcheur de colère. Puissiez vous être entendu autour de vous. excellente semaine bizz

35 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir Kate,
Avant tout, contente de vous savoir de retour parmi nous . Je suis désolée mais, je suis comme Momo, une râleuse !!! Je ne décolère plus en ce moment... Tellement de lâcheté , de laxisme et j'en passe et des meilleurs. Et pourtant ...Il en faudrait si peu pour que tout change ! Bah, on verra bien ! J'espère encore malgré tout et si rien ne vient, eh bien, je ne m'énerverais plus ...Pour rien ! Ca fait mal à la santé !
Je vous souhaite à tous une excellente soirée, Mel
Marie THOMAS OUAC

Bonsoir Mel,
Je comprends votre colère, je l'ai partagée tant et tant de fois. Aujourd'hui je ne m'énerve plus, cela ne sert à rien, j'essaie de vivre en autarcie familiale et amicale. Le reste du monde je m'en fous. Vous allez me trouver égoïste peut-être mais pourquoi se battre quand on est seul ou presque... Notre génération d'après guerre a su relever ses manches pour reconstruire un pays, un monde, les valeurs de nos parents étaient, travail, famille, patrie, honnêteté. Ils nous ont élevés dans ces principes, ils nous ont trompés, bien malgré eux. Ils étaient soit des gentils naïfs utopistes soit des extrémistes de la vertu. Ils ne reviendront pas et heureusement, nous avons les mots pour leur pardonner mais pas ceux qui pourraient les consoler.
S'il devait arriver un gros coup, un gros boum une réelle catastrophe sur cette planète, (je dis s'il, alors que je sais que que cette catastrophe va arriver dans les très petites années à venir) je pense que nous serions, nous, la génération des anciens, les rares à nous en sortir, car nous avons encore la rage en nous et que nous pourrons nous passer du confort moderne, que nous savons faire avec peu et que nous nous sommes battus toute notre vie pour faire face, je ne vois pas nos enfants et nos petits enfants échapper à cette tragédie car totalement dans la négation d'un monde en perdition. J'essaie de préparer mes filles et j'ai quelques petits résultats, quant à mes petits enfants je pense qu'il est déjà trop tard. C'est une bien triste réalité.
Je pourrais vivre sans ordi, sans téléphone, sans machine à laver, sans restaurant, je pourrais faire pousser des légumes, me contenter du minimum, les nouvelles générations non... Je ne m'énerve plus, cela ne sert à rien. Je vais vivre ce qu'il me reste à vivre et que les jeunes générations me prennent pour une folle ou pour une conne ne me dérange pas plus que ça.
Ne vous énervez plus, nous sommes déjà cinq sur ce forum à entrer en résistance.
Très sincèrement.
Marie

35 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir chère Marie,
J'abonde dans votre sens complètement, c'est ce que je dis à ma fille dans les mêmes termes et heureusement, elle comprends . Pour bien des raisons, nous nous contentons de peu... Nous faisons pousser des légumes et nous apprenons encore et toujours ( nous n'avons pas la science infuse ! ) Il est vrai que, comme vous, je pense que les années vraiment difficiles ne sont pas encore là... Ca viendra bien assez tôt, mais se ne sera pas faute d'avoir prévenu tout le monde ! Et encore une fois, vous avez raison, je ne devrai plus m'énerver, bon sang , c'est quand même dur de voir ce monde basculer alors que cette belle planète terre nous offre tout ce dont nous avons besoin ! L'homme est-il bête tout de même ! Quel gâchis ...Mais, je retournerai volontiers en arrière , pas pour tout hélas, je pense à la médecine, mais à un monde plus sain, naturel,. Je pense que le genre humain aurait tout à y gagner !
Quand à un cinquième mousquetaire voir un sixième si ma fille se joint à nous, on trouvera bien de jolis noms, pas d'inquiétude !
Je vous souhaite à tous une très belle nuit, Mel

Chère révoltée....

Après lecture de vos trop pleins de « trop-c'est trop », il était salutaire qu'un bon vieux de Loup de Père se fende de quelques lignes pour vous repêcher dans ces ondes furibondes.
Ce n'est guère le genre de la Maison, mais je vais faire abstraction de notre connivence et complicité pour vous répondre de façon franche et sans ambages......mais gare aux dommages !

Pour ce faire je citerai la phrase d'un grand philosophe (il n'est pas mon grog..heu.. ma tasse de thé voulais-je dire ) et vous donnerai quelques explications :
Pet contenu, furoncles au cul ( Jean Marie BIGARD)

Voila qui est fait, comment vous sentez-vous ?.
Si vous n'exprimez pas ce qui vous prend la tête, tôt ou tard ces non-dits sortirons sous forme de maladie. Vous faites bien de vous lâcher et de tordre le cou à tout ce qui vous empêche de vivre sereinement ! Je vous le garanti..
DES MOTS POUR EVITER DES MAUX.
...Tien il y a un fantôme du forum qui vient de dire que je faisais de la psychologie à 2 balles !!!ben vas-y mon bonhomme parle, explique à MEL pourquoi elle à tors !!!

Sans enlever une once d'importance à vos « démangeaisons » que ce soit notre « hache de guerre »qui décrit la duplicité des pouvoirs publiques face aux montagnes insupportables que l'artisan doit franchir pour essayer de vivre dignement, Kate ( que je connais moins bien ) MOMO..
( Ah Monique ! Quand vous aurez fini d'assaisonner les plats qui orneront votre table de fin d'année, vous viendrez mettre votre grain de sel dans cette discussion. ) qui a une éthique et une logique de la vie qui doit en éberluer plus d'un, vous constaterez que vous sommes des grands blessés de la vie ( sans parler du handicap physique ).
Pourquoi ? Simplement par le fait d'un idéal de vie que nous nous mettions en devoir de présenter aux autres comme étant : la vraie vie....oui pour nos personnes.Et si cette «  way of life »   ne convenait pas au reste de 'l humanité ?
Mois aussi j'ai étais artisan et j'ai souffert des mauvais payeurs, des voleurs, des exigences de l'urssaf, de la malhonnêteté des fournisseurs etc...alors que la chaire de ma chaire (mon fils ) à qui j'ai appris quelques ficelles du métier choisissait la voie de «  vite fait bien fait » en parcourant une partie de l'Europe en caravane. Je le dis à Marie : quand je faisais les chèques pour mes 3 ouvriers....j'avais le tournis! à ce jour, mon fils est propriétaire de plusieurs maisons et moi je suis cassé des efforts jamais récompensais, il continue à voyager.....moi je suis coincé !
Nous avons notre vie, incomparable à celle d'un autre, il y a une raison....

MEL vous avez bien fait de tempêter, ne soyez jamais satisfaite de votre sort...il se trouve un meilleur que vous êtes entrain d'offrir par votre témoignage en ce moment même, à un inconnu et qui sans le savoir vous devra beaucoup.

Soyez présente nous formons un sacré carré à 5 cotés.
Marie THOMAS OUAC

Cher Loupzen,
J'ai les mêmes, pas loin de la maison. Ma fille s'est envolée avant hier pour le VUANUTU, elle a vécu en Australie, en Nouvelle Zélande, elle ne pense qu'à voyager, pas en caravane, quoi que ! C'est sa vie et je l'envie. Je ne suis pas aigrie par la vie que nous avons vécue mon mari et moi-même, nous avons pris des décisions, nous nous sommes trompés, nous ne pouvons en vouloir qu'à nous-mêmes.
Je suis juste un peu triste de voir ce monde partir en couilles avec d'un côté des individus qui ne pensent qu'à s'en mettre plein les poches et de l'autre, 90 % de la population de cette planète qui bossent et qui crèvent pour permettre à ces nantis d'user et d'abuser des plaisirs de la vie et de l'argent. Je me demande jusqu'à quand ?
Je me demande qui ? Qui et à quand, le courage de dire stop, ça suffit, y'en à marre. Aujourd'hui, aux actualités, 300 petits patrons se sont suicidés en 6 mois, combien de suicides de particuliers, de salariés, de chômeurs depuis 6 mois? Et toujours les mêmes rengaines, les mêmes personnages pour nous dire quoi faire de nos vies. MERDE, MERDE, et MERDE. Mes démangeaisons sont celles de beaucoup. Jusqu'au jour ou les abcès vont crever, avec tant de fureur et de violence, que rien ne pourra arrêter le flot purulent. Si votre fils a plusieurs maisons et est pour le "vite fait bien fait" tant mieux, c'est sa vie, il semble la mener plus que bien. Je ne présente pas ma vie comme un idéal, mais je reste rigide sur certaines valeurs, elles sont les miennes, elles m'ont permis de grandir, d'avancer et de faire face, malgré la peur, malgré le manque, malgré la déception et j'ai bien l'intention de les "seriner" à longueur de temps. S'il n'en reste qu'une et bien je serais celle-là.
Je n'ai toujours pas trouvé mon nom de Mousquetaire.
Milady Thomas-Ouac, j'attends vos suggestions.
Marie

Voila un discours qui vous éloigne de la fameuse et sulfureuse MILADY.
Vous êtes sans concessions et sans compromissions.Le passe-droit ne fait pas partie de vos habitudes et comme cela doit être dur de se battre contre les moulins à vent ! choix de vie....les horions laissent des traces.....
Mais je me souviens d'un épitaphe suite à la mort d'une personne renversée dans un passage "clouté "( je date un peu..passage zébré ! ) :" elle est morte dans son bon droit, certaine d'avoir eu raison de disputer la priorité à une voiture "...la lutte du pot de fer contre le pot de terre !
Il faut parfois faire preuve de ruses, de finesse, profiter des lacunes rencontrées dans ces sacs de nœuds que nous pondent les énarques de tous les bords. Après avoir très chèrement payé pendant des années les taxes, impôts, redevances ...qui écrasent les artisans, je n'ai pas jeté l'éponge mais je me suis engouffré dans une brèche....commerçant-artisan non sédentaires...en toute légalité s'il vous plait..je payais en une année ce que les artisans réglaient en 1 trimestre....ce qui n'a rien changé dans mon fonctionnement de professionnel quant aux règles de l'art, ni dans ma conduite vis à vis des autres.
Voilà, ne pas mélanger sa personnalité d'entrepreneur et sa conduite dans la vie privée.
J'ai choisi le Loup pour ses symboles...et l'aventure du voyage pour la liberté que j'avais perdue en étant à la botte d'une administration qui n'avait qu'un seul but : nous briser en nous ayant vidé de notre substantifique moelle.
Je constate que nous faisons preuve d'un grand courage en nous livrant de la sorte Serions-nous les derniers survivants d'une race en voix d'extinction ?
Je vais réfléchir ( avec votre permission ) à votre surnom ou je préfère dire à votre nom de guerre.
In fine soyez la bienvenue
Kate

Bonsoir je vois que les esprits s'envolent. J'ai longtemps été en colère contre l'injustice, le mépris ou l'ignorance. Aujourd'hui je suis malheureusement plus égoiste pour préserver ma santé et éviter de m'aigrir au final. D'avoir été de beaucoup de combats le bilan est somme toute mitigé. L'aide, la compassion n'attendent aucun retour. Du moins moi je n'en ais pas fait une priorité mais il arrive que ca tourne mal aussi. Maintenant je sais vivre l'instant présent avec moins le coté Mère Thérésa on ne peut pas être sur tous les feux. Je me contente de sourires, de pain grillé fromage/bon vin, d'un vol d'oiseau, de l'odeur de la mer. Je regarde autour de moi le plus paisiblement possible. Bon ca marche pas tous les jours. Avant hier j'ai bousculé un type qui s'en prenait à sa femme le lâche est parti en aboyant sans oser me toucher. Je me suis fait engueuler en rentrant à la maison. Excellente soirée Que le sort vous soit favorable.

35 appréciations
Hors-ligne
Chers mousquetaires, bien le bonsoir,
Il est vrai que Milady, à mon sens est par trop ' de l'autre côté du miroir ' et Loupzen a bien raison de vous chercher un nom qui vous ira ' comme un gant ' de mousquetaire ! Quand à Kate bonne et si brave, il faut qu'elle se trouve aussi un nom , lequel chère Kate ? Nous attendons Momo également !
Je crois qu'il faut vivre tous les petits instants présent de bonheur, il y en a si peu, si peu . Je suis toujours émerveillée par les oiseaux, la beauté d'une fleur, son parfum inégalable et inégalé malgré nos bons parfumeurs . Avez-vous pensé que le parfum d'une fleur ne s'évapore pas, jusqu'à ce qu'elle fane ...Alors que les parfums même sophistiqués , eux s'en retournent dans l'air ! Le miracle de cette si magnifique nature . Elle donne tellement de leçon aux pauvres humains que nous sommes ! La mer, la montagne, les fleuves comme les petits torrents, ah, je rêve de vivre au fond d'une grotte ou personne ne pourra plus m'emm... Mais j'extrapole, mon imagination quelquefois me joue des tours et puis , revenons tristement à la réalité, jour de courses aujourd'hui que j'ai eu beaucoup de mal à finir pour la première fois, alors, je suis fatiguée ! Je vous souhaite à vous tous une bonne et belle nuit, Mel, Porthos ...

Coucou mes mousquetaires,
Je vous adore tous ! J'ai failli maintes fois abandonner mais j'avoue que jusqu'à nouvel ordre, vous me donnez envie de poursuivre l'aventure avec vous.
Je n'ai pas le temps d'écrire mais j'ai pris celui de lire.
Je voudrais bien être Mme de Sévigné pour répondre à tous vos posts. Ils m'interpellent tous pour des raisons différentes.
Je résume ma pensée. Tant que nous nous exprimons, nous sommes libres. Tant que nous râlons pour dénoncer, nous sommes vivants. J'arrête ma liste mais vous pouvez imaginer la suite.
Je suis heureuse de sentir ce forum vibrer.
Je reviendrai vers vous dans les jours à venir. Actuellement, la râleuse s'occupe de faire plaisir aux autres mais elle va revenir bientôt prendre du plaisir à échanger avec vous, chers mousquetaires.
Chaleureusement à vous tous

Attrapé au vol pour MOMO
Je vous écris parce que je n'ai rien à faire et je termine parce que je n'ai rien à vous dire."
-Madame de Sévigné-
Oui aux moments et instants bonheur, si propres à chacune et chacun d'entre nous, ils déteignent sur notre attitude intérieure, la preuve ? MEL vous parliez de fleurs, de senteurs des trésors de la nature, votre indignation colérique s'est brusquement évaporée! ...et Monique est revenue !
Gageons que cette positive attitude sera le même fil conducteur pour Marie et sa rage de voir exploser un monde de moulins à vent.
Et si nous nous consacrions à l'EDITO de Maître Pierre ?
Valeureuses pensées à Toutes et à tous

35 appréciations
Hors-ligne
Bien le bonjour à vous,
Bon, juste un petit vent frais et....Nous avons une Madame de Sévigné, pourquoi pas hein ? Personnellement, je n'y vois aucun inconvénient...Et vous ? C'est un écrivain qui me plait beaucoup car je la considère vraiment comme un écrivain contrairement à beaucoup . La correspondance qu'elle a eut avec sa fille est impressionnante et si passionnante . Mais surtout, elle contient une foule d'infos sur la vie de cette époque que d'autres n'auraient sûrement pas narré .Je suis enchantée de vous avoir lu Momo, ne serai-ce qu'un bref instant, nous vous attendons avec impatience .Le tout est de savoir si nous, oui, nous, mousquetaires, allons faire de Mme de Sévigné...Un de nos mousquetaires , à moins qu'elle ne veuille un autre titre, à vous de nous le dire chère Momo . Il y a encore de la place. Je n'ai toujours aucune confirmation de la part de Loupzen ...Planchet ? Grimaud ? Je vous aurai plutôt vu en Aramis mais, c'est votre choix ...Dites-nous tout...Enfin presque !
Quant à l'édito de notre cher Tréville Pierre, j'attends que...Vous commenciez !!!! ( Pas fière la fille !
A plus tard, Mel
Marie THOMAS OUAC

Coucou,
C'est fait, j'ai pris modèle sur Mel, j'ai posé mon nez sur un gros chrysanthème et j'ai respiré à plein poumon(s), (à mes risques et périls) car la moindre particule de pollen me déclenche une crise d'éternuements.
C'est fait, j'ai le nez qui me chatouille, les yeux qui me grattouillent, y'a plus qu'à !
Avaler sans compter les petites pilules bleues qui vont me permettre de reprendre un respiration presque normale.
Malheureusement pas de positive attitude en vue et pas de fil conducteur pour éteindre ma rage de voir exploser un monde de moulins à vent !
Comme j'ai déjà le nez et les yeux explosés je vais attendre un peu avant d'entamer la destruction massive de ces bijoux d'un autre siècle, d'autant que ceux-ci ne m'ont jamais posé le moindre problème;
Trop de bons mots tuent les bons mots.
Trop de citations tuent les citations.
Comme je ne suis pas dans l'abus, je vais donc me fendre de celle, qui, ce jour, me parait la plus appropriée, à savoir :
"Fortifiez vous à la pensée que j'ai l'ambition de vous déplaire et laissez moi l'espérance d'y parvenir".
Léon Bloy Le Mendiant ingrat.
Force est de constater qu'un coq en sa basse-cour dresse ses ergots quand les poules s'insurgent sur la vie en batterie qu'on aimerait leur imposer...
Et pour finir, après mure réflexion, je n'ai pas besoin de me choisir une identité ou une place chez les mousquetaires, car trop petite pour porter la cape et trop maladroite pour tenir l'épée.
Cordialement.
Marie

35 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à vous tous mousquetaires et non mousquetaires ,
Voyons chère Marie, je n'ai jamais dit de mettre le ' nez ' dessus ! je parle des fleurs et leurs parfums, nous le sentons de loin ( comme certaines personnes d'ailleurs, tiens ça c'est un autre sujet à peaufiner ! ) De plus, si vous ne voulez pas d'un autre nom, personne ne vous y oblige non plus, manquerait plus que l'on ' impose ' quelques chose ici, vous me verriez fuir illico presto. Ce n'était qu'une gentille plaisanterie, du moins celle-ci.....
Il fait très beau aujourd'hui chez nous, ce qui est plutôt rare , je dirais rarissime en cette époque de l'année et comme les températures sont douces, je vais, de ce pas, aller faire un petit tour avec mon fauteuil et ma fifille.
Sur ces bonnes paroles, je vous laisse donc en vous souhaitant un excellent week-end, Mel

Chère Marie,
L’homéopathie, remède universel à tous les maux ? au mal être aussi...
En espérant ne pas vous avoir offusqué avec nos bavardages d'incompétents et de doux " fadas".
Léon BLOY est un excellent auteur pour les désespérés et polémistes; Fonctionnaire aux Ponts et Chaussés et au Chemin de Fer du Nord, voila ce que j’appellerais l'exercice de la Libre Entreprise.
De son œuvre, on retient surtout la violence polémique, qui explique en grande partie son insuccès, mais qui donne à son style un éclat, une force et une drôlerie uniques. Bon choix.
Ah ! ce coq gaulois, le seul animal à chanter les 2 pieds sur un tas de fumier...les poules ont bien de la constance (Bonacieu ! pour les connaisseurs ).
Ce fut un ravissement d'avoir échangé avec vous.
MERCI.







35 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir à vous, Mousquetaires,
Me voilà revenue de mon jardin ...J'ai cueilli la dernière rose ancienne, bon s

Aie, fausse manip !!! décidemment, suis pas douée !!!
Voilà la suite :
Je disais donc, quel parfum, quel bonheur. Oui, un petit même tout petit bonheur par jour... Hélas, quand je suis rentrée, un de mes poissons était " décédé "...Comme quoi, les petits bonheurs sont très éphémères ! Mais c'est justement pour cela qu'il faut vraiment en profiter pleinement .
Mr de Tréville ( ce cher Pierre, que je remercie encore ) a bien voulu prendre un petit texte pour mettre dans son édito de lundi...Sachez chers mousquetaires que Porthos, n'en est pas peu fier !!!! Il y aura aussi demain , un poème dans le coin des poètes .
Mon cher Loupzen, vous êtes décidemment un grand seigneur en disant que mon blog était intéressant ! c'est ma fille qui a tout fait et donc à elle à qui revient tout le mérite, malgré que nous n'avons pas grand temps à y accorder ( au blog ! ) Bah, peux pas tout faire !!! mais merci quand même, il ne peut en aucun cas rivaliser avec le vôtre qui est si bien " Ficelé " et au moins , on y apprends plains de choses très intéressantes .
Je vous salue mousquetaires, le devoir m'appelle, enfin, la cuisine....Mel

Bonsoir chers mousquetaires,
Il se passe beaucoup de choses dans ce forum quand je ne suis pas là ! J'en suis heureuse !
Je vais débuter par les remerciements. Je pense notamment à Kate qui a pris le temps de nous adresser quelques mots et à notre cher Loup Zen que le beau temps a fait sortir de sa tanière.

En lisant les différents posts, j'ai aimé voir apparaître les noms d'auteurs connus (tout au moins pour moi). Je pense à Léon Bloy. Quant à Mme de Sévigné, elle a laissé une correspondance riche d'informations passionnantes sur le quotidien de son siècle. J'aurais aimé posséder une once de son talent !
Je reconnais notre chère Mel et sa colère justifiée. Bien sûr, râler oralement ou par l'écriture ne sert à rien ! C'est ce que pensent certains ! Pour ma part, je crois qu'il faut exprimer nos ressentis, dans ce forum même si cela peut paraître déplacé pour ceux qui lisent nos posts. À notre échelle et dans notre monde actuel, il nous reste encore la parole pour nous exprimer. C'est une chance ! Dans certains pays, elle est refusée !
Marie parlait de suicides. Dans mon petit village du Périgord, après les événements d'Algérie, il y avait 75 agriculteurs. Il en reste trois. Ils n'ont aucun successeur. Sur ces 75 agriculteurs, certains se sont suicidés.
Dans cette commune, il y a 600 ou 700 habitants (le chiffre change souvent), mais actuellement 100 personnes sans travail. Ils ne souhaitent d'ailleurs pas en trouver. Pour ramasser des haricots verts, des noix les agriculteurs recrutent des retraités amis (gratuitement), car nos 100 assistés refusent de donner un peu de leur temps libre. Mais surtout, il ne faut pas le dire trop FORT ! Cela dérange tous ceux qui font du social sans discernement. On doit aider, mais se tuer à la tâche pour ceux qui ne veulent pas avancer dans leur vie, c'est de l'idiotie, du masochisme, mais là non plus, il ne faut pas le crier trop fort !
Les raisons de s'indigner sont nombreuses. Il est bon de les exprimer, car elles permettent de comprendre la société dans laquelle nous vivons. Depuis que je suis à la retraite, je découvre d'autres mondes. Cela parfois me révolte, me rassure, me peine, m'enchante. Cela dépend des situations, mais au final, j'apprends toujours quelque chose.
Je suis d'accord avec Mel pour les plaisirs simples de la vie. J'ai la chance de voir, d'entendre, de pouvoir manger, de pouvoir communiquer, d'avoir un toit, de pouvoir me soigner, de pouvoir aimer, de pouvoir marcher. À ce titre, je me trouve nantie. Comme beaucoup, j'ai connu des épreuves dans ma vie. Il y a celles dont on peut parler et les autres que l'on garde pour soi. Mais j'ai toujours su que la vie était un don précieux. On doit s'inspirer des enfants pour apprendre à regarder, à aimer et à faire confiance, car nous ne pouvons pas changer ce monde dont les règles nous échappent. Le monde d'hier est mort. Celui dans lequel nous vivons n'a plus rien de commun avec le monde de nos familles. Nous n'en possédons pas les règles, mais nous n'avons pas beaucoup de solutions. Nous devons nous adapter tout en conservant nos personnalités. C'est peut-être pour cela que nous sommes des mousquetaires ! Je pense que vous connaissez tous la fin de l'histoire ! En attendant, continuons à célébrer nos rencontres, à exprimer nos idées, à aimer les belles fleurs, à apprécier les bons plats, à admirer les beaux paysages.
J'ai remercié Pierre pour l'édito. Je le dis franchement même si la proposition me ravit, ce n'est pas mon "truc" de manier la plume. Je m'en explique sur un de mes posts.
Je vous souhaite bonne nuit et à bientôt

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres