lalibrairiedesinconnus.blog4ever.com

L’actualité des Membres de la librairie


Bonsoir à tous chers mousquetaires,
Je disais bien que Loupzen était non seulement un vaillant mousquetaire mais en plus le roi du verbe !
Mon cher ami, vous m'avez bien fait rire !
Quant à vous tous, vos douleurs affichées me donnent l'impression que comme moi, vous faites partie de ceux qui ont creusé le trou de la sécurité sociale. Pour ma part, j'ai creusé tellement de gouffres que j'aurais pu transformer le paysage d'un département ! Avec l'âge, j'ai continué mais je me suis arrêtée aux trous de mon jardin à doses répétées. Cette parenthèse pour vous confirmer que j'admire chez chacun de vous la pudeur et le courage qui vous caractérisent. Vous lire à nouveau me réchauffe le coeur. J'espère que nos échanges aideront ceux que la maladie fait souffrir.
Pour en revenir à Loupzen, cet homme est Molière à lui seul ! Quel talent ! J'en serais presque jalouse !
Je ne fais que passer sur ce forum aujourd'hui mais je n'ai pas pu m'empêcher de m'arrêter.
Bonne nuit à tous !


Re-bonsoir à tous,
Le sujet sur le droit à mourir, n'est pas aussi simple !
Pour ma part, je trouve inutile de faire souffrir les gens pour rien surtout quand on sait que seule la mort les attend.
J'ai vécu ces moments douloureux dans nos familles respectives. Je ne considère pas que cela a été positif ni pour les mourants ni pour les familles.
Par contre, je trouve que prendre la décision d'interrompre une vie est un choix difficile et qui doit être encadré. Pourquoi ne pas laisser un testament pour signifier nos dernières volontés ? Pour cela, il faudrait être sain de corps et d'esprit, reconnu comme tel et que le personnel médical soit lui aussi suivi par des autorités compétentes.
Pour moi, cette mesure demanderait un débat national puis des lois précises.
Sur le plan moral et religieux, avons-nous le droit d'abréger la vie de quelqu'un qui souffre ? De ce fait, je crois qu'un document donnant l'accord des intéressés est absolument indispensable.
Je poursuis ma visite sur le forum et bonne nuit à tous.

Je découvre la puissance que vous aviez engrangé au fil des épreuves que vous avez subies.
Je suis admiratif devant vos attitudes face aux douleurs corporelles et « sentimentales »
Quelles belles personnes vous êtes.
Un de mes auteurs préférés a, lors d'une discussion dans l'émission «  thé ou café » lâché cette évidence qui a crée chez moi un formidable changement de façon de penser ….je cite «  mourir ne m'effraie pas, ce qui me gène c'est de ne plus pouvoir vivre ».
Celui que j'appelle «  le 40 eme rugissant »... ben oui les immortels sont bien au nombre de quarante ? et Dieu sait s'il rugit calmement n'est autre que Jean D'ormesson.

Mourir basta. !.mais ne plus vivre, ne plus partagé les autres....

Partir mais dans quelles conditions, être propriétaire de sa vie avec les charges que cela représentent bien sûr, sacré débat que l'on nous promettait encadré par des lois...
Pour ma part et cela n'engage que moi, je veux pouvoir appuyer sur le bouton du mot fin...mais en aurais-je les capacités physiques ?.quant au plan religieux je n'en ai cure, je m'arrangerai avec mon créateur lors du rendez-vous.
Je suis contre cet acharnement thérapeutique, quant le corps est usé (c'est mon cas ) il faut se diriger vers la sortie.
Le trou de la sécu, oui j'y pense souvent mais que dire des victimes des grands groupes pharmaceutiques qui ont précipités les malades vers la mort ( voir les scandales de ces beaux usuriers ). Et que penser des gens qui se sont usés et tués au travail parce que le patronat avaient besoin de bêtes de somme pour asseoir leur autorité dans tel ou tel secteurs (scandale de viande contaminé, de pesticides, amiante, mineurs etc..)
Vaste débat nous ramenant à cette liberté expression qu'ensemble nous entretenons dans ce forum.

Je me suis livré à un exercice difficile j 'en témoigne dans mon blog: le loup-gaulois.eklablog.net
à la rubrique du LOUP SÉRIEUX : LOUP ADIEU et CONFITURE.

Je relate la disparition de ma mère et les réactions de la famille... si votre cœur peut supporter...allez faire un tour dans mon univers....
Nous nous reverrons pour nos adresse e-mails, dans ce week-end.
Je vous remercie de vos coms. si teintés de gentillesse et d'humour, par vos témoignages vous me faites avancé sereinement.
Les lecteurs sont présents, MOMO, j'entends leurs bruits de chaînes qui traînent dans ce forum, ils nous lisent, nous épient, mais ne sont point méchants...juste un peu effrayés par les ouragans que nous créons en livrant les témoignages de nos vies.
Bien à vous

35 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à vous chers mousquetaires,
Je vois que le débat est lancé et c'est tant mieux . Cher Loup, je suis allée sur votre blog , j'ai adoré ce que votre fils a fait, le courage qu'il a eut d'aller jusqu'au bout ce jour-là de ce qu'il avait promis, pas facile mais il l'a fait ... Comme vous le dîtes, chacun " gère " sa douleur comme il le peut, malgré quelquefois l'envie de hurler ou de tout " foutre en l'air " . Nous sommes " civilisés " et nous nous retenons assez bien . La mort pour moi n'est pas une fin, je ne crois en aucun Dieu mais plutôt à une où des entités ( non, non, pas la même chose ) pour moi, cette terre EST l'enfer, c'est là où nous souffrons, mais c'est mon opinion perso . Quand à savoir si nous sommes égoïstes , bien sûr que nous le sommes, car nous aimons et l'amour veut que nous voulons avoir ceux que nous aimons le plus longtemps possible, je ne dirai pas que c'est bien, c'est seulement " humain " . Je suis passée à une époque par la prière lorsque ma mère était mal et souffrait, j'ai demandé qu 'ILS me la laisse encore un peu puis encore un peu jusqu'au jour où j'ai prit conscience de mon EGOÏSME pur et dur ...J'ai tout stoppé net et elle est partie dans l'année, coïncidence ? Probable ...Je l'aimais plus que tout dans ce monde si moche et me suis sentie complètement vide et anéantie, pourtant quelque part en moi, j'étais soulagée. Je ne voulais plus qu'elle souffre. Alors oui, la tristesse était là, le vide, le manque atroce mais ma conscience me disait que c'était mieux ainsi, qu'il était temps de la laisser partir . Il aurait pourtant fallut qu'elle s'en aille dans la douceur plutôt que comme cela.
Quand nous voyons certains pays nordiques se débrouiller très bien avec ces lois d'euthanasie, pourquoi pas nous ? Bien sûr qu'il faut que cela soit très bien encadré mais il y aura quand même et toujours malgré cela des dérives ....Bien sûr qu'il faut qu'une personne signe elle-même avant toutes maladies pour demander l'arrêt thérapeutique mais et il y a un mais, l'instinct de survie chez l'humain est surpuissant . Il n'est pas rare que quand le moment arrive, on se raccroche à cette vie de toutes ses forces . Que dire alors du patient qui, au moment fatidique demande au médecin: attendez, attendez encore un peu, juste un peu , malgré le papier signé que le soignant tient en main ! Difficile pour la famille qui a accepté la chose avec difficulté déjà, cruel dilemme non ?
Vous dîtes cher Loup pour le trou de la sécu, j'aurai bien quelques suggestions à nos politiques mais je préfère me les garder ... Il est vrai que nos grands labos sont très puissants, j'ajouterai tout puissants, la faute à qui ? Nous ne pouvons plus nous passer d'eux pour les médecines certes ,et ils en profitent plus qu'allègrement . Cela aussi devrait être réglementé ! Mais si on en arrive là, combien de choses devraient l'être, tout où presque serait à refaire. Tiens , mais j'y pense, cela ferait " travailler " nos politiques pour une fois !!! Je vous souhaite une excellente journée et du mieux pour vous cher Loup, Mel
Marie THOMAS OUAC

Bonsoir Mel,
Merci pour votre message, je suis en accord avec vous, bien sur il y aura toujours quelques dérives, mais bon sang,nous ne sommes pas plus CONS que les autres, en Belgique, en Suisse, en Hollande, la loi est passée depuis des années et cette loi est parfaitement encadrée. Nous ne choisissons pas de naître, nous pouvons au minimum décider de "partir" si, la maladie notamment, est devenue INVIVABLE. Nous avons tous côtoyé de très près, visiblement, des situations dramatiques avec pour unique espoir, que cela s'arrête très rapidement. A quoi cela sert-il de prolonger de quelques semaines, quelques mois, une souffrance intolérable pour la "victime" et pour un entourage familial qui ne se remettra jamais de n'avoir pas su soulager.
La mort n'est pas un sujet tabou, il faut en parler avec ses proches et définir avec eux, ce que vous souhaitez.
J'aimerais beaucoup lire votre livre, voici mon adresse mail, mariethomaouac@gmail.com, en ce qui me concerne je n'ai que le livre "papier", si vous me donnez votre adresse sur ma boite mail, je vous envoie celui-ci dans les meilleurs délais. C'est également valable pour Loupzen.
Bonne soirée à vous toutes et à tous. Cordialement. Marie

Bonsoir à tous,
Je vous remercie, chers amis, d'alimenter ce forum. Je me délecte d'y lire des opinions qui m'enrichissent et me permettent de mieux connaître certains d'entre vous.
Je vais de ce pas consulter le blog de mon cher Loupzen.
Je sens, mais je me trompe peut-être que nos échanges à tous lui sont non indispensables, mais bénéfiques pour avancer sereinement dans sa vie. Mais peut-être que je me trompe !
Certains internautes peuvent s'effrayer de nos échanges,mais notre liberté de parole peut les engager à se mêler à nos conversations. Peut-être qu'ils prendront conscience que notre forum diffère des autres, car il parle de la vraie vie partagée virtuellement par des gens qui ne se connaissent pas. C'est cela le miracle d'internet ! On pousse une porte et on découvre l'arbre de Noël chargé de présents merveilleux. Dans notre cas, c'est celui d'un partage émouvant, chaleureux et réconfortant.
Nous avons tous partagé les mêmes épreuves à des degrés différents et nous sommes au moins d'accord sur la majorité des points figurant dans nos textes. La France était majoritairement catholique même si elle ne pratique plus sa religion, nous sommes encore nombreux à avoir baigné dans cette ambiance. Je crois que nous avons beaucoup de mal à nous en départir pour prendre les bonnes décisions au bon moment. Nous nous empêtrons dans des réflexions qui nous éloignent de la réalité.
Ce problème s'étend à beaucoup d'autres domaines d'ailleurs. Pour nous implanter en Chine, nous mettons plus de temps que beaucoup de pays alors que nous avons d'énormes capacités. Nous laissons les autres pays nous envahir de produits laids et mal élaborés alors que nous savons fabriquer et mieux, etc.
Je m'éloigne du sujet, mais peut-être que cela explique nos réticences et notre incapacité à accepter l'idée de la mort. J'ai l'impression que curieusement c'est avec notre génération d'après la guerre que ce problème a surgi. Nous avons peur de la mort, de la vieillesse, de la décrépitude et avons transmis ces angoisses aux générations suivantes. Sinon comment expliquer ce désir insensé d'être toujours jeune, beau et dynamique toute la vie ! Mais c'est encore un autre problème !
L'idée d'échanger nos ouvrages est une très belle idée. Au moins, nous aurons une chance d'être lus !
Quel plaisir de lire tous vos messages et de constater que ce forum existe encore !
Bonne nuit à tous et à bientôt !

35 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir à tous,
Aïe, quelle journée, fait-il d'un seul coup aussi froid chez vous ? Depuis hier, nous avons perdu 12 degrés, ça fait mal et en plus la pluie revient aussi , je sais que nous en avons besoin, mais pourquoi ne pleut-il pas la nuit ? Quelle question profonde mes chers amis !!!
Nous n'avons pas encore de chauffage dans l'appartement et mes vieux os se plaignent, ah pas beau du tout de vieillir ! J'entends les " jeunes " internautes de passage se gausser, pas grave, vous y arriverez un jour aussi !!! Je suis passée par là également, quand je voyais une cousine de plus de trente ans, bon sang, elle me paraissait si vieille ! Mais tout arrive et cela aussi , vous verrez ! Vous me voyez là, en train de me plaindre ? !!!
Comment allez-vous cher Loupzen ? Vos dos ? Et le reste ? Vous nous inquiétez .... depuis votre dernier message .
Je vous salue mais pas bien bas ! bonne soirée à vous mousquetaires , Mel

Ma chère Mel,
Vous êtes jeune mais vous ne le savez pas !
C'est quoi la jeunesse ? Pour moi c'est la jeunesse de l'esprit qui compte mais pas celle de la carte d'identité.
Les douleurs rappellent l'âge de nos membres et alors ? Savez-vous que certains jeunes ont déjà des douleurs et développent des maladies graves ? Non ma chère Mel, vous êtes encore jeune !
Je vais vous conter une petite anecdote pour illustrer une partie de ce propos.
J'avais un collègue qui préférait le sport à la télévision, les soirées arrosées, les nourritures abondantes et souvent répétées dans une journée. Ils ne pouvaient plus s'accroupir. Il avait 38 ans !
Tout existe !
J'espère que Loup Zen va bientôt nous revenir.
Très chaleureusement à vous

En cette période automnale, je suis le cours naturel de la vie, doucement le matin et pas trop vite l’après midi.
Le ralentissement est salutaire et notre horloge interne se met au repos.Constatez au tour de vous l'état de la nature et vous comprendrez bien vite que le temps est au repos.
L'automne est à mon sens le moment de réparer les bobos du reste de l'année et de faire le bilan de ce qui s'est déroulé dans nos 11 derniers mois. C'est aussi l'étape préparatoire à l'hiver et à ses désagréments.
Les gouttes d'huiles font défauts dans les articulations, ça grince au réveil et au coucher, il me faut plus de temps pour que mon cerveau se mette en marche, donnant des ordres un peu anarchiques au reste de mon corps.
Et puis si la nature est en berne il n'en reste pas moins à enlever le signes de son endormissement : feuilles mortes, branches, jardin etc...
Dans passé récent à l'époque des grands flux migratoires , je voyais arriver cette époque avec un œil inquiet et curieux à la fois.
Ou allions nous stationner durant les prochains mois,dans quelle région allions nous subir les désagréments de cet immobilisme, trouver du travail, se faire de nouvelles relations que l'on sait éphémères et bâties sur du sable par avance, enfin tous ce que comporte la vie de nomade.
C'est certainement des notions d'incertitudes et d'insécurités qui vous échappent mais qui donnaient du piment à ma vie.
L'heure au questionnement a sonné : que faire des textes écrits depuis ces derniers mois? Les conserver en tant que reliques d'une splendeurs passée ? ( là, le Loup je te reconnais, t'en fais de trop!) Ne serait-ce pas de l'auto satisfaction que de les voir affichés au grand jour ?
Le nombrilisme me guette, récemment j'ai lu dans une revue me paraissant sérieuse un article de
Jean DUBUFFET portant sur la psychobiographie :

« Les écrivains statistiquement parlant, présentent des troubles du comportement...être auteur semble dangereux pour la santé mentale à moins qu'une santé mentale défaillante semble devoir pousser l'individu à l'écriture. »

Heureusement que personne ne vient nous lire sur ce forum... nous entendrions les critiques et les portes se fermer ! Je mériterai bien mon appellation d’empêcheur de bloger en rond ! Et plus, ces absents nous colleraient l’appellation de « club des anciens combattus » ou de "mousquetaires à la rapière rouillée" … va savoir..les jaloux.

Donc pas d'affolement mes dames, avec oh ! combien de respect et de considération, je vous suis reconnaissant de vous préoccuper de ma personne, exister au travers des autres, voilà en quelques sortes le but de nos échanges.

Je vous quitte pour l'instant et reviendrais dés que le besoin s'en fera sentir, c'est à dire dans la journée.

Bon café.

35 appréciations
Hors-ligne
Coucou à vous... Mousquetaires,
Enfin, nous réintégrons notre " quota " ! Que c'est bon de vous " entendre " cher Loupzen . Ah ! ne me parlez pas d'articulations grinçantes ( à nos grands âges, ça manque d'huile ! , mais l'âge n'y est pour rien par moment dirait Momo ! mais quand même ! ) Je suis soulagée , vous nous manquiez énormément, bah normal, le seul homme que dis-je gentihomme de ce forum ..... Bretter seules est beaucoup moins drôle, il nous manquait un bras, que dis-je un cerveau bien rempli, votre humour.... Heureuse de vous savoir de nouveau parmi nous .
La journée sera plus belle, je vous la souhaite de même, Mel .

OH...... le seul gentilhomme ! ben mes cadets, ben mes p'tits fréres, va pas être cordial not' bon Pierre !
Sur GOOGLE +, le bon maître sait donner de la voix, " il nous remercie de poster des ouvrages "... quelle humilité, c'est plus tôt nous qui devrions lui élever une statue !
Merci MEL de votre présence, actuellement la vitesse de mon cerveau équivaut au fait de tuer un âne à coups de figues molles ! Basta, je commence à m'engourdir et suis de prés les caprices de la météo dans ma région.
Je reprendrai le clavier en fin de soirée ou tôt demain car pour moi les nuits sont longues sans sommeil....

Bien à vous

35 appréciations
Hors-ligne
Re coucou à tous,
Mais mon cher Loupzen, Pierre est le chef des mousquetaires, il en faut bien un et il est si occupé qu'on le pardonne volontiers ! Ainsi cher Loup, vous nous concoctez de jolies choses, oups, je n'ai rien dit, rien entendu, rien vu !!!! Cela n'empêche pas, qu'on les attend avec impatience . J'ai une pensée étrange dont je vous fais partager ( pour ce que cela vaut ! ) si nous devions prendre les noms des vrais mousquetaires , qui seriez-vous ? Ah ah , je me délecte d'avance !!!!
Au fait Pierre, je sais que c'est un secret mais ne pas savoir que ses propres hommes, femmes font partie de la confrérie des mousquetaires du forum , c'est un peu fort !!!!
Je vous souhaite une bonne après-midi, à bientôt , Mel

Chère Mel et cher Loup Zen - Je suis ravie de vous retrouver tous les deux.

Ma chère Mel, je vous invite à faire un tour dans le PETIT JOURNAL de cet après-midi et de cliquer sur le nom de Loup Zen. Je vous laisse découvrir ses écrits.
Notre Mousquetaire ne s'entraîne pas avec son épée à pourfendre quelques ennemis imaginaires. Il peaufine ses écrits pour nous les faire partager.
J'aimerais beaucoup qu'il les rassemble tous pour les réunir dans un seul ouvrage.
Quand il aura mis un peu d'huile sur ses articulations, massé ses muscles endoloris et qu'il aura entraîné son esprit fatigué, il nous reviendra tel d'Artagnan pour croiser l'épée avec ses internautes peureux qui ne font que passer sur ce forum sans s'arrêter. Pour qu'il ne nous oublie pas, il faudra de temps en temps, "titiller" son appétit avec des mets bien alléchants !
Au fourneau chers Mousquetaires, les ripailles de Noël approchent !
Bonne soirée à vous et à bientôt

35 appréciations
Hors-ligne
coucou à vous,
J'y vais de ce pas, le petit problème c'est que comme je suis loin d'être très fûtée, je m'y perd un peu et me retrouve toujours là...Où je veux pas aller !!!! A moi, D 'Artagnan, Aramis, Athos !!!! Vous avez deviné ? Bien sûr !
Et bien, à bientôt, je plonge dans la librairie des inconnus !!!
Bonne nuit amis mousquetaires, Mel .( j'ai hâte ! )





Que ce jour vous fasse connaître la vérité....

J'en ai marre de ces déclarations mystico-pompeuses !
Dans la salle d'attente du service stomato de l’hôpital local, en attendant le coup de gong qui me mènera à la salle des tortures, 2 gitanes catalanes, distribuaient des petits recueils de leur bible des témoins de « je ne sais quoi » ( sans vouloir offenser personne ).....pénibles..elles sont pénibles ! Mais j'ai éclaté de rire (nerveusement peut-être )lorsque je me suis adressé à ces "bonnes apôtres" et dans leur langue !! les langues de feu tombant du ciel avaient touché leur but...
En effet sur les 12 personnes qui marinaient dans leur jus, il y avait 7 personnes issues du grand Maghreb ( la bible euh....?) les 2 gitanes (?), un couple de Hollandais qui ne comprenaient pas grand chose à ce discours de convention apostolique et moi.....

Passons sur cet épisode de prosélyte zélé et redescendons sur terre, occupons nous de nos moutons et du bâton de berger s'y rapportant.

Je ne puis que vous bénir ( c'est l'idée qui me reste suite à ma visite dans la salle d'attente plus haut citée ) et vous remercier du fond du cœur pour le réconfort que vous apportez à ma vie automnale et léthargique.
Bien que Morphée ne soit pas ma tasse de thé ( ni de tisane!), je reconnais que depuis quelques semaines la drôlesse sait user de ses charmes et fait miroiter à mes yeux ébaubis des promesses de période d'assoupissements dans lesquels mon vénéré Maître Bacchus n'a pas sa place.
Ma seule excitation vient au contact du Forum, vite quid novi ?

Ne sachant plus rougir depuis longtemps, je suis quand même très sensible à vos compliments et vais sans détours vous avouer que comme le fut Monique, c'est par la tignasse que vous m’avait fait sortir de mon engourdissement.
Je viens de me re-mettre au turbin et vais très rapidement confier à Maître Pierre quelques écrits tirés de ma besace. Je vous en promets la primeur.
Pour contenter la curiosité de MEL, qui serions-nous au temps des mousquetaires ? J'ai ma petite idée sur le sujet.
Un tant soit peu Picaro, revenant d'un paradis perdu je tombe dans un «  enfer » positif
Noble et héroïque, fine lame et chevaleresque tout en restant humain dans ses faiblesses.
Pour vous servir.... j'aurais les vertus de Planchet, plein de ressources, de fougue et la fidélité en plus,
l'élégance de Mousqueton sans avoir l'attirance pour l'argent mais victime de la gourmandise, la discrétion de BAZIN, sans l'hypocrisie mais avec un manque d'ambition...loin de la religion ,la face cachée de l'écrivain, Grimaud être taciturne et ne parler que peu de soit, cachant une personnalité bien affirmée.
Je ne suis pas particulièrement porté sur les rôles de valet, mais avoue avec gourmandise que les Zannis et leurs personnalités typiquement intrigantes et subtiles me fournissent une liste de personnages type  qui vont du héros,des méchants, des comiques en passant par les vieux sages et tous ceux que vous voudrez bien m’attribuer.

Sur un autre continent et dans un autre siècle nous aurions été, chers Mousquetaires, des personnages de la commedia dell' arte....quel régal ! Nom de Zeus !!
« Tous pour un, un pour tous. »  Un pour tous et tous pour un ! 
partir en guerre contre la vie..peuchére !!

Marie THOMAS OUAC

Bonsoir à toutes et à Loupzen,
Me voilà de retour et quel plaisir de vous voir dégainer les mots avec autant de facilité.
Vous m'avez manqué ! Perdue dans un tout petit village de la Manche, sans aucune possibilité de connexion, j'ai passé tout mon temps à manger et à boire. J'ai repris le kilo que j'avais eu tant de mal à perdre la semaine précédente. Bon, y'a plus qu'à !
Un point positif, loin du monde et des nouvelles, j'ai vécu une semaine de paix avec moi-même et avec le reste de la terre. Aucune guerre à l'horizon de mon champs, uniquement quelques vaches, très surprises de m'entendre chanter à tue-tête de bon matin. Et quelques livres pour faciliter la digestion.
Le retour est évidemment difficile, les nouvelles tragiques, et rien, vraiment rien à l'horizon pour espérer un monde meilleur.
Sur ce continent et dans ce siècle de 2014, Cher Loupzen, je vais modifier, juste un peu, votre citation, en l'occurrence, à compter de maintenant, "Toutes pour un, un pour toutes" me semble plus logique.
Je suis persuadée que nous finirons par rallier à notre panache verbal quelques autres Mousquetaires.
A bientôt. Marie.


35 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir chers mousquetaires et...Planchet ! Si le cœur vous en dit cher Loupzen,
Mais cher ami, vous êtes d'une autre trempe ! désolée de vous décevoir ! Rusé bien sur, mais aussi sensible et attentif, bref , un vrai mousquetaire ...J'ai lu vos écrits et me suis régalée... Vous nous laissez sur notre faim quand même, eh oui, nous en redemandons, vous savez comment sont les femmes ! jamais satisfaites, il leur en faut toujours plus !!!! je vous invite, ce dimanche à aller lire un petit poème de ma composition dans le coin des poètes, je me suis permise de vous prendre une toute petite place ... Contente que Marie soit de retour après un peu de repos bien mérité . Momo est très occupée, mais je pense que dans le courant de la semaine, elle viendra nous faire un petit coucou .
Je vous souhaite une très belle nuit, bien amicalement, mel

Maître Pierre,
C'est un grand honneur que vous nous faites.
J'accepte avec joie, mais de mes 3 comparses je ne me séparerai pas.
Soit dit en passant le jour où vous nous avez ouvert la porte de votre taverne est à marquer d'une pierre blanche à moins que vous le regrettiez. Si je pouvais le faire je bénirais Francine! car à vous deux nous supporter réclame un tel courage.
Sincèrement en pensées.

35 appréciations
Hors-ligne
Cher Mr De Tréville , pardon, cher Pierre,
Je ne sais si je saurais mais je veux bien essayer après avoir appris auprès de nos amis. Merci de nous donner cette chance, bien amicalement, Mel
Marie THOMAS OUAC

Avis aux Mousquetaires,
Je crois que les Mousquetaires étaient au nombre de quatre. Nous sommes déjà cinq, que faire, pour trouver son nom et sa place, ajouter un autre Mousquetaire et lui trouver un nom ?
Merci Pierre pour votre idée de l'édito, pour votre générosité à nous offrir une place importante dans l'univers de la Librairie. Je pense que nous allons nous faire plaisir et peut-être apporter du plaisir à d'autres.
A bientôt. Très amicalement. Marie

Bonsoir à vous tous, chers mousquetaires,
Je reviens à nouveau parmi vous.
J'ai pris le temps de relire les derniers posts. Au risque d'être impolie, je commence par nos deux mousquetaires en pantalons.
D'abord PIERRE que je remercie pour son intéressante proposition concernant les éditos. J'apprécie également le fait qu'il prenne le temps de passer devant notre forum et qu'il s'arrête pour bavarder un peu avec nous. C'est d'autant plus important à signaler qu'il a un emploi du temps chargé.
Pour ma part, je ne suis pas suffisamment douée pour rédiger des éditos. Je n'ai pas assez d'humour, de causticité, de facilité pour développer des idées. Par contre notre cher Loup Zen, possède ce talent de plume qui me fait défaut. Je manie l'épée pour pourfendre ceux qui m'agacent. Il m'arrive, parfois, d'y exceller ! En fait, utiliser une plume pour les caresser dans le sens du poil m'énerverait rapidement. La tondeuse conviendrait mieux à mon caractère ! Donc, ne prenons pas de risques avec moi !
Mon cher LOUP ZEN, je viens de relire les précédents écrits. Décidément, nous avons beaucoup d'auteurs en commun. Je connais la phrase de d'Ormesson et j'adore ce petit bonhomme aux yeux pétillants de malice. On peut être petit en taille mais grand au niveau du charme !
Bonne nuit à vous tous

Bonjour sous les brumes provençales,

Très cher Pierre, je compatis et nous compatissons à l'unisson pour votre sciatique chiatique !
Honneur à MEL qui a dégainé la première, il fallait oser, mais les encouragements que Francine et vous, vous nous transmettez nous donnent des ailes.
Que Momo se rassure, c'est pas par ce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer son ordi.....surtout avec des dialogues d'AUDIARD.
Merci une nouvelle fois pour cette tribune ou les tribuns ont parfois à aller au turbin.
Je vous souhaite un bon rétablissement et une pensée à ce bon vieux François, ne tirons pas sur l'ambulance!
Une petite dernière, en ce qui nous concerne MOMO, MEL, KATE, et Vous mêmes (puissance 2) :
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. (L'AUDIARD du jour )

Péripatéticienne de se retrouver!!!



Errare loupzen es :" ' cette tribune ou parfois les tribuns sont des mâles pour aller au turbin!!

Bonsoir Pierre,
Je vous remercie de nous laisser ce gentil mot sur notre forum. Cela vous rend plus sympathique et plus accessible ! Au moins vous, vous n'êtes pas le passant qui ne fait que passer ! Vous regardez la boutique ! Bon d'accord, il y a quelques fêlés à l'intérieur mais vous savez, il y en a autant en dehors de la boutique ! Quant au socialisme, je crois que Hollande nous a sorti une nouvelle recette. On déguste mais dans tous les sens du terme. Je crois même qu'on risque l'indigestion !
Je vous souhaite un bon rétablissement et vous confirme que j'apprécie vos initiatives même si je n'y participe pas.
Chaleureusement

Bonsoir Loup Zen,
J'ai les neurones fatiguées ce soir pour la phrase : Péripatéticienne de se retrouver!!!

Pourriez-vous éclairer ma lanterne ?

A bientôt

Aie..je vais me prendre les pieds dans la carpette et d'avance j'en rougis...
Maudit tapis, putain de descente de lit comme l'aurait dit Christine Deviers Joncour!

Soit dit en passant les maisons ouvertes à bien du monde qui se voulaient accueillantes étaient nommées closes. Un fanal ou lanterne rouge "éclairait" la façade.
Étaient elles appelées closes pour empêcher les habitantes de ce paradis de sortir ? (comme le mur de Berlin ) ou pour empêcher les hommes d'y entrer ? Prison dorée...cage d'amour ?
Bonne nuit sur ces fadaises d'un autre temps.
Merci de vos appréciations


Notre façon d'éclairer les paysages divergent mon cher Mousquetaire.
Vais-je dégainer l'épée, la tondeuse ou la plume ?
Pour ce soir, je vais m'arrêter à la plume et vais vous souhaiter une bonne nuit.
Je vous remercie pour votre réponse.
Chaleureusement à vous.

Ola,
Ce forum quoique honoré par les venues de Diane et de Séverinne résonne plus de nos cris de joie et de colère, comme il en fut naguère,
Des frissons me parcourent l'échine, abandonner cet espace de joutes oratoires et laisser le silence régner en maître me déprime,
Que vont penser les fantômes qui hantent nos couloirs, « nous avions raison,ils ont fini par se taire »
Que de beaux discours, que de belles envolées, le Loup à le nez parterre mais pas à cause de Voltaire,
et si la pourfendeur de mots a le nez dans le ris de veau ce n'est pas grâce à Rousseau.
D'agapes en ripailles, le temps est arrivé, pour MOMO voilà l'activité et si à sa table réputée nous aimerions être invités, se sont ses mots en forme de bourrasques, dont je me délecterais.
MEL blessée par une vie que rien n'a épargné, c'est sur les marchés que cette bateleuse exaspérée ira croiser le fer avec des badauds par le vin chaud intéressés .
Ribaudes et gens de peu ne voyez-vous pas que cette femme a tout d'une héroïne et qu'elle se fend le cœur pour vous offrir ainsi, une vie à espérer le meilleur, alors que toi, pensant seulement à passer de bons moments tu ne te douteras pas un seul instant que tu as croisé sur ta route de gueux, une reine que les douleurs de la vie ont rendu majesté.
KATE vous voilà fort dépitée, vous prenez comme une injure de voire votre roman refusé ?
Il n'en est rien c'est qu'en autres lieux et sous un ciel étoilé qu'il sera à juste titre apprécié
Revenez parmi nous, n'abandonnez pas maintenant, cet espace est fait pour nous, les gens de beaucoup de foi et épris de liberté.
Pierre et Francine sont là, pour que nous puissions nous ébattre en toute liberté ils se sont tout d'abord battus, collectionnant horions, rires et quolibets et vous voudriez qu'à tous ces rabats joies nous donnions raison ?
Que néni, fidèles à nous mêmes nous resterons et par ces lignes je tiens à me donner raison.

35 appréciations
Hors-ligne
Cher, très cher Loupzen et nos autres mousquetaires,
Ce n'est pas de gaieté de cœur que j'ai abandonné ce forum, ne m'y sentant plus vraiment à l'aise d'un seul coup ! Je pense que le froid a envahi cet endroit comme la brume en ce moment mon pays ! de plus, clouée ( comme Pierre ! ) par une schiatique sciatique infernale, je n'ai qu'une envie : qu'elle me laisse un peu tranquille. Mais les choses vont quelquefois de mal en pis ( de vache, la vache ! ) De retour de chez mon très cher et vieux ( plus que moi encore ! ) médecin de famille, celui-ci, généreux par nature , a bien voulu partager avec moi, son méchant rhume et sa perfide bronchite . Voilà où en est ce vieux Porthos perclus de douleurs et de doux leurres pour répondre à vos interrogations cher Loup ! Alors par pis...tié, laissez-moi un peu de temps et qui sait, si le froid se fait moins sentir, je reviendrai quelquefois pourfendre les fantômes qui hantent ce forum avec mes chers amis mousquetaires comme vous et Momo qui se fait également rare !
Bien à vous, bonne et belle journée, Mel

Bonsoir à toutes et à tous ( c'est de circonstance chez les enrhumés ),

Ne me sentant plus (pourtant je n'ai pas le nez empêtré ) capable de vous rassembler, je reprendrais donc mon bâton d'errance qui, il y a quelque temps m'a fait vous connaitre.Cette halte m'a fait du bien, prés de vous je me suis restauré et c'est rassasié de vos commentaires que je reprends mon chemin.
Vous connaitre a été pour moi du plus bel effet, mais je serais bien menteur si je déclarais que je reprends le chemin d'un pas si léger.
Mon sac est rempli de rencontres et de souvenirs. Qu'en ferais-je? trop personnels ces instants pour être partagés.
On the road again... mon destin est de cheminer eh ! bien soit, je continue ma route.
Merci à vous pour ces moments de pur bonheur.Ce furent de grands moments que vous m'avez offerts.
PHILIPPE



Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 109 autres membres