lalibrairiedesinconnus.blog4ever.com

L’actualité des Membres de la librairie

FAIRE UN CHOIX

Bien le bonjour à toutes et à tous,

une réflexion est venue frapper à ma porte :
" arrêtez de critiquer les choix de votre femme et de dire qu'ils ne sont pas bons.. car vous en faites partie !
Qu'en pensez-vous ?

9 appréciations
Hors-ligne
Un vrai débat que vous nous proposez là. Je vais prendre le temps de vous concocter une réponse. Je vous tiens au courant de ma "délibération" avec mon "MOI.
Je vous souhaite une bon week end.
Francine M.D
Marie THOMAS OUAC


Bonsoir Loupzen,
Les goûts et les couleurs sont l'affaire de chacun. Il faut être deux pour faire un couple, votre femme vous a choisi et vous avez choisi votre femme. L'alchimie semble fonctionner depuis, depuis, depuis...
Les goûts de votre épouse sont forcément bons et les vôtres aussi.
CQFD !
Bonne soirée à vous deux.
Marie
Marie THOMAS OUAC


Bonsoir Loupzen,
Les goûts et les couleurs sont l'affaire de chacun. Il faut être deux pour faire un couple, votre femme vous a choisi et vous avez choisi votre femme. L'alchimie semble fonctionner depuis, depuis, depuis...
Les goûts de votre épouse sont forcément bons et les vôtres aussi.
CQFD !
Bonne soirée à vous deux.
Marie

Bonjour Marie,
J'ai beau allumer la lumière, il n' y a pas grand monde...mais ce qui importe ce n'est pas la quantité mais la qualité.....et MOMO nous manque déjà.
Ce lancement de débat faisait suite à cette fameuse phrase lancée par un inconnu et qui a fait tilt dans mon cerveau. C'est une boutade et non une série de constats, mais il est vrai que depuis prés de 40 ans nous connaissons nos goûts.
Je vous remercie de votre participation et de ce fait, je vais clore ce forum
Merci et bonne réussite.
Marie THOMAS OUAC

Bonsoir Loupzen,
Vous aussi vous partez ? Je suis comme vous, je préfère la qualité à la quantité, alors même à 3 ou 4 les échanges seront sympathiques et enrichissants. J'ai adressé un appel à Momo, je comprends sa déception, mais qui sait !
Si je reste seule sur ce forum, je vais poser les questions et y répondre, une façon comme une autre d'éviter la contradiction, mon MOI surdimensionné et mes chevilles vont forcément en souffrir.
Sur qui vais-je lancer mon arme favorite ?
Petite pensée du soir :
J'accepte l'âpre exil, n'eût-il ni fin ni terme, sans chercher à savoir et sans considérer.
Si quelqu'un a plié qu'on aurait cru plus ferme, et si plusieurs s'en vont qui devraient demeurer.
Si l'on n'est plus que mille, eh bien, j'en suis !
Si même, ils ne sont plus que cent, je brave encore Sylla,
s'il en demeure dix, je serai le dixième,
et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là !
Victor Hugo.
A bientôt le plaisir de vous lire.
Amitiés. Marie
Marie THOMAS OUAC

Merci à Francine, merci à Pierre, merci à tous ceux qui participent de près à la Librairie. Le travail effectué est énorme ! Nous avons tous des obligations, familiales, professionnelles et le temps passe vite, mais quelques minutes par semaine, nous pouvons certainement les trouver.
Amitiés à toutes et à tous et à bientôt.
Marie

35 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir a tous et toutes, chers mousquetaires,
Ben oui, me revoilà, après quelques semaines de vacances plus que méritées, croyez moi sur paroles!! Mais où est donc passé notre Momo ???? Sans elle, ce forum ne sera plus vraiment le même !! et sans Loupzen ou Marie ou les autres mousquetaires..... Nous ne sommes que quatre ou cinq ? Peu m 'importe, les liens sont là, forts et enrichissants, allons Momo, s'il vous plait, ne nous laissez pas comme cela, se serait vraiment dommage... Et étant pas mal râleuse également, vos coups de gueule vont me manquer !! Je vous attends avec impatience pour vous raconter un peu de ce que j'ai pu remarquer pendant ces trois semaines et j'aurai aussi quelques coups de gueule à pousser !!! Mais , je vous attends ... Pour le moment, je vais prendre un repos bien mérité, étant la seule à conduire, faire 500 kms dans une journée est particulièrement difficile, je vous dis à... Lundi , sans faute . Bon dimanche à mes amis mousquetaires . Mel

Bien le bonjour,
Baissez les bras ? ah que non ! à moins que ce soit pour ramasser un billet tombé sur le sol....
Ne serait-ce que par reconnaissance à ceux qui ont ouvert la voie de cet espace de liberté, ou par politesse à vous qui prenait le temps de répondre, il ne faut pas quitter ce théâtre des opérations.C'est dans l'air du temps, regarder " épier" , voir sans se faire voir, ne pas prendre de risques., ne pas s'exposer d'un coté mais vendre son âme au diable pour être publier.....si c'est de cette façon que nos visiteurs se comportent pourquoi pas ? acceptons en la méthode et puis le défaitisme ne fait vraiment pas partie de ma vie Ma présence sur d'autres "déversoirs du trop plein de l’âme et de l'esprit " fait que je puis témoigner que Pierre et Francine ne font rien à la légère ne ménageant pas leurs peines pour nous porter un intérêt quelque fois non mérité . C'est vrai qu'ils ont l'art et la bonne manière pour présenter nos élucubrations sous le meilleur angle...que vous êtes magiciens et que c'est bon !!!.
Donc nous nous reverrons .....je confesse ( façon de parler ) j'en ai grand besoin
Bon dimanche.


Bonsoir LOUPZEN,
Votre phrase du 13 septembre mérite une certaine réflexion.
Comment répondre à votre question car elle présente pour moi plusieurs volets. Je vais tenter l'aventure.
Bien sûr, vous êtes dans les choix de votre femme. Si elle vous a choisi, c'est pour des raisons qui lui appartiennent et qui touchent à l'affectif, l'intellect, les qualités, la sexualité, les défauts et etc. Donc pour moi, ce choix échappe à la logique.
Par contre les choix de votre épouse peuvent pour elle correspondre à SA LOGIQUE. Il suffit simplement de l'écouter, de la respecter et d'essayer de la comprendre. Les hommes et les femmes n'ont pas toujours la même approche sur la logique des choix respectifs. Dans ses choix à elle, il peut y avoir une part de logique mais aussi une part d'irrationnel qui tient tout simplement à sa personnalité.
Mon mari fait des choix qui parfois me déplaise. J'écoute. Je réfléchis. J'exprime mon désaccord ou pas. Mais je respecte son choix.
Par contre, j'ai remarqué que les hommes ont souvent tendance à vouloir imposer leurs propres choix à leurs épouses, persuadés qu'ils sont bons pour elles.
J'ai soulevé cette problématique ce week-end à nos époux respectifs et fait remarquer aussi que pendant les conversations ces messieurs se permettaient de reprendre souvent leurs épouses comme s'ils étaient des enfants.
Moi je me pose une question bête et je vous la pose : qu'en pensez-vous personnellement ?
Très chaleureusement à vous en espérant avoir répondu à vos attentes.

35 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir chers mousquetaires,
Alors là Momo, vous me faîtes abonder dans votre sens et complètement. Dîtes-moi, les hommes ont-ils épousés des enfants ? Non, bien sûr, alors pourquoi cette façon de nous parler comme si, nous avions deux ans et encore !!! Mais je sors des sentiers balisés par Loupzen... Il est vrai que chacun a sa propre logique qui ne vaut pas pour tout le monde, sinon, bien des hommes et des femmes resteraient célibataires puisqu'ils aimeraient les mêmes humains ! Et que penser des vrais jumeaux, ah ça c'est encore un autre sujet et qui me passionne, pas vous ? A propos Loupzen, si vous ramassez des billets sur le sol, appelez-moi vite !!!! Surtout en Normandie, mais peut-être ne connaissez-vous pas le dicton populaire ? Si vous lanciez un normand en l'air, il resterait accroché par les ongles !!!! Tellement rapia dit-on dans ma belle province !!!! Je rentre de Bretagne et j'y étais tellement bien que rentrer ici est un déchirement, bah, c'est la vie ! Enfin, je suis très heureuse de vous lire de nouveau, a bientôt, bonne soirée. Mel

Bonsoir à vous tous.
Je remercie tout spécialement Pierre d'avoir eu la délicatesse de laisser un message sur ce forum.
Un message est une marque d'attention. Il permet à ceux qui le reçoivent de réviser leurs positions.
Je partage totalement la position de Pierre. Je la comprends et je la respecte.
Cependant, je mets un bémol. Si un espace ne reçoit aucune visite pendant une longue durée, je ne suis pas persuadée qu'il faille le conserver. Mais encore une fois, je n'y connais rien !

Ce forum est un espace qui pourrait être intéressant mais si une seule personne doit poster, je ne vois pas l'intérêt de le garder. Et puis un forum, c'est un espace pour dialoguer à plusieurs afin d'obtenir des échanges riches et renouvelés.
Pour ma part, je crois très difficile, voire impossible parfois de dynamiser les gens. C'est la raison pour laquelle, un coup de gueule de temps à autre permet de réveiller malheureusement temporairement les consciences.
Bien sûr cette situation pourrait changer ! Je veux bien y croire encore sinon je ne serais pas là. Il suffirait pour cela que quelques auteurs se fendent d'un petit mot pour par exemple pour parler de leur livre. Ceux qui le souhaitent pourraient poser des questions auxquels ces chers auteurs répondraient. Les miracles ne se réalisent pas qu'à Lourdes !
Ne pas dire merci est une incivilité ! Cela doit être souligné. Le texte de Pierre va dans ce sens. Dans la vie de tous les jours, il m'arrive souvent de reprendre des gens qui ne disent pas pardon, touchent des fruits au risque de les écraser, ne disent pas bonjour. Bien évidemment, il m'est arrivé de me faire remettre à ma place; Mais, j'ai continué avec seulement mon sourire comme arme. Si on laisse faire et dire, on se fait écraser. Ne rien dire est une façon de laisser la porte ouverte à toutes les dérives et les excès.
Merci à tous ceux qui voudraient répondre à mes élucubrations.


Bonsoir Mel,
Je viens juste de lire votre message.
Bonsoir Mel,
Savez-vous pourquoi les hommes nous parlent comme si nous étions des enfants ? Avez-vous trouvé la réponse ? Moi, j'ai posé la question mais ces messieurs ne m'ont pas répondu la jugeant inintéressante ou bien ont affirmé que non, ils ne nous considéraient pas comme des enfants.
J'ai observé cependant que les rapports entre les hommes et les femmes plus jeunes étaient différents. Cela voudrait-il dire que nos époux ont conservé les habitudes de leurs pères ? Je l'ignore mais je vais poursuivre mes investigations.
En ce qui concerne les jumeaux, je crois que c'est un sujet différent.
Il semblerait que certains réagissent d'une façon identique et d'autres d'une façon totalement opposée. Je pense que l'explication relève du domaine de la science mais je me trompe peut-être.
Et vous qu'en pensez-vous ?
A propos, si vous apostrophez quelqu'un pour lui dire : attention, il y a un billet de 50 euros au sol ! En général, la personne se retourne et cherche le billet.
Cela prouve que l'argent influence souvent les réactions des gens.
Bonne nuit à vous Mel.
J'espère que vous allez mieux qu'avant les vacances.

Bonjour Pierre,
Je vous remercie pour ce gentil clin d'oeil car je sais que votre temps est précieux.
L'idée que vous m'avez lancée me semble très intéressante et j'espère que nos internautes sauront l'appliquer.
Quant aux commentaires sur les hommes et sur les femmes, il est très difficile d'y répondre. Vous l'avez fait à votre façon et c'est très bien ainsi.
Pour résumer, le forum c'est comme dans un couple. On se dit des choses. On râle et puis on s'embrasse. Quand le divorce est évoqué, il faut tout faire pour essayer de réparer les pots cassés.
Nous l'avons fait. Que les autres nous suivent !
Chaleureusement à vous.

omme l'aurait dit Giscard : Bon choix Madame, bon choix Monsieur etc...

Je suis ravi ( et non le Ravi de Provence...celui dont on dit : il est brave !) que ce sujet fasse débat.
Vous l'aviez compris il s'agissait d'une boutade, mais.....Concernant mon Gouvernement ( c'est ainsi qu'en Auvergne la maîtresse de maison est ainsi sur nommée et elle n'a rien à voir avec le gouvernement mis en place à l'heure actuelle ) la tache fut difficile et risquée. Pierre dira sans doutes qu'à vaincre sans périls on triomphe sans boire !.
De part ses origines ce fut un long "travail" de mise en confiance, d'apprentissage de notre part, de communication et voila le secret est révélé!
La communication est le secret de la réussite du couple, elle doit être à double sens.Mais après 40 ans de vie commune nous avons notre jardin secret et continuons à nous découvrir.
Mon projet complètement fou ? : entrer dans SA cuisine....( voir le blog nomade-souvenirs.eklablog.com rubrique :[lien]ges. à moins que d'ici là le coin des poètes ait eu le temps de poster mon billet d'humeur version remaniée à la sauce humour )

ET : lui faire prendre le clavier pour vous causer..... le rêve faisant partie de ma vie....!
Que c'est bon de nous retrouver

35 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir à vous Pierre et Loupzen,
J'ai déjà saluer Momo mais je peux le refaire volontiers, bonsoir à vous Momo,
J'aimerai faire quelques remarques à ces messieurs ou plutôt à leurs femmes:
Mesdames, ne laisser jamais vos hommes, je pourrai vous les " voler" !!!!!
Des hommes faisant ce genre de compliment à leurs femmes sont tellement rares que cela mériterait d'être édité .
Si, si, je vous assure.
Il y en a qui ont une sacrée chance et j'espère bien qu'elles le savent . Chanceuses!!!
je ne suis pas jalouse, je suis envieuse. Comme dirait Caliméro : c'est trop injuste !!!!
Je vous souhaite une très longue et merveilleuse vie ensemble .
Bonne soirée à vous mousquetaires. Mel

Bonsoir Loupzen,
Comme Mel, vos écrits continuent à m'amuser; me distraire car vous n'avez pas qu'une épée de mousquetaire mais aussi une plume comme Rostand ou Molière. Vous cueillez les mots de la langue française comme les fleurs dans un champ. C'est un véritable plaisir pour les yeux ! Continuez à nous faire rêver et poursuivez vos rêves. Ce sont eux qui nous donnent la force, le courage, l'envie d'exister.
Ce que vous dites sur les hommes et les femmes est exact. La constance de la communication est l'un des piliers qui permet à l'union entre deux êtres de se consolider. Garder son jardin secret, surprendre l'autre, le respecter sont pour moi aussi des éléments essentiels pour poursuivre cette aventure à deux le plus longtemps possible. Se taire, subir n'est pas une solution. C'est une défection ! Pour garder l'autre, il faut parfois lutter même contre soi car nul n'est parfait !
Ceci ne m'empêche pas de dire que parfois les hommes nous parlent comme si nous étions des enfants. Je crois d'après mon enquête qu'ils le font plus pour nous protéger que pour nous détruire. Mais parfois cela nous agace ! Qu'en pensez-vous Loupzen ?
Ma chère Mel,
Les hommes qui font des compliments à leurs femmes, cela existe. Il suffit de les interroger. Souvent ils se taisent par pudeur ou parce qu'ils n'y pensent pas. Leurs codes de communication ne sont pas les mêmes que les nôtres surtout pour les générations qui approchent de 75 ans. Ils ne savent pas comment traduire le journal de la femme. Ils le lisent souvent à l'envers.
Les hommes seuls de ces générations vivent beaucoup plus mal leur veuvage que les femmes.
Pour les jeunes, c'est plus facile ! Ils se disent les choses et ils se quittent !
Chaleureusement à vous deux

Bonsoir à vous deux plus les autres....

Passionnant vos réflexions (dans le sens de réfléchir), vous nous donnez la voie de l'élévation.
Pour ce soir, je n'aurais pas le temps de vous donner les raisons pour lesquelles je considère la femme comme un être d’exception sous [u]certaines conditions [/u.
Promesse est faite pour demain.Attention à vos mise en plis, ça va décoiffer !!!!
Sereine nuitée.

Bonsoir à vous deux plus les autres....

Passionnant vos réflexions (dans le sens de réfléchir), vous nous donnez la voie de l'élévation.
Pour ce soir, je n'aurais pas le temps de vous donner les raisons pour lesquelles je considère la femme comme un être d’exception sous [u]certaines conditions [/u.
Promesse est faite pour demain.Attention à vos "mises en plis", ça va décoiffer !!!!
Sereine nuitée.

Pour Marie et son mari qui fut à e point douter l'artisan.....de son bonheur,
S'il n'en reste qu'un je serais celui-là...Puis que vous abordez l'épineux Victor, j'avais fait miennes certaines pages de la LÉGENDE DES SIÈCLES et notamment cet extrait que je vous confie à vous et à votre mari.

Les barons consternés fixaient leurs yeux à terre.
Soudain, comme chacun demeurait interdit,
Un jeune homme bien fait sortit des rangs, et dit :« Que monsieur saint Denis garde le roi de France ! »
Une espèce d’enfant au teint rose, aux mains blanches,
Que d’abord les soudards dont l’estoc bat les hanches
Prirent pour une fille habillée en garçon,
Et sans panache, ayant, sous ses habits de serge,
L’air grave d’un gendarme et l’air froid d’une vierge.
— Je viens vous demander ce dont pas un ne veut :
L’honneur d’être, ô mon roi, si Dieu ne m’abandonne,
L’homme dont on dira : « C’est lui qui prit Narbonne. »
— Aymery. Je suis pauvre autant qu’un pauvre moine ;
J’ai vingt ans, je n’ai point de paille et point d’avoine,
Je sais lire en latin, et je suis bachelier.
Voilà tout, sire. Il plut au sort de m’oublier
Lorsqu’il distribua les fiefs héréditaires.
Deux liards couvriraient fort bien toutes mes terres,
Mais tout le grand ciel bleu n’emplirait pas mon cœur.
J’entrerai dans Narbonne et je serai vainqueur.
Après, je châtierai les railleurs, s’il en reste. »
Tu seras, pour ce propos hautain,
Aymery de Narbonne et comte palatin,
Et l’on te parlera d’une façon civile.
Le lendemain Aymery prit la ville

Ne sommes nous pas des AYMERY en devenir ?
Alors que bien des « barons » ont baissé les bras, refusant la soupe chaude que leur tendent les rois, rompant ainsi le combat que par le passé leur hardiesse et leur volonté de vaincre portaient au devant des batailles ( création d’entreprise, chômage, maladie...).
Pas de parrain au sérail, pas de naissance au sang bleue, pas de venue au monde avec une cuillère en or dans la bouche, juste l'envie d'aller de l'avant avec comme seule compagne, celle pour qui vous allez tout tenter pour voir ses yeux briller et qui le soir entrant vous dira " tu l'as fait , tu l'a pris cette ville" .

Pour vous répondre MOMO et MEL :
Je vous avez prévenus, c'est du lourd, les minauderies et niaiseries n'ont plus place à la cour !
Je sais que je vais me faire des ennemis...chic... le forum va trembler....
Accrocher vos ceintures, c'est parti :
« La Femme Sauvage archétypale est la patronne de celles qui peignent, sculptent, dansent, pensent, prient, cherchent, trouvent [...]. Elle est absolument essentielle à la santé de l'âme et de l'esprit des femmes. »
Elle est souvent appelée « LA Femme Qui Court Avec Les Loups »
( d’après l’œuvre de Clarissa PINKOLA-ESTE)
Pour bien comprendre le sens de ce texte, ne nous méprenons pas sur l'appellation sulfurique de femme sauvage.
Arrêtez de gamberger en échafaudant des scénarios pas possibles que seul le cerveau d'un humain se sente le plaisir de faire.
Cette femme n'échappe pas à ce terrible destin qui est de sacrifier sa force créatrice pour ne se préoccuper que des autres.
Elle se tue à petit feu dans des tâches inutiles, répétitives, c'est une malédiction qui la suit, transmise de générations en procréations.
J'ai assisté impuissant à la « non-naissance » de ces femmes sous quelques cieux, trop embourbées dans le monde gluant d'un ou d'une autre, asservie et avilie dans des taches subalternes parce que c'est une question de tradition.
J'ai trop vu dans mon entourage, des femmes qui auraient dû courir avec les Loups, mais, qui au nom du sacro-saint serment de servitude appelé mariage, laissaient partir à l'appel du Loup, tous leurs rêves et leurs espoirs d'être un jour « soi-même ».
Parler de cette liberté commence à faire bouillir les neurones des pommés, je veux dire de 90 % de la populace.
Femme Libre ça veut dire quoi ?

La femme qui court avec et non après les Loups ( ne confondez pas!) n'a rien d'une féministe endiablée, ni d'une « femme libérée au lit mais, enchaînée aux autres » Ce détail est capital dans la compréhension de son univers.
Elle court en compagnie des Loups solitaires ou en meute. Ces chevauchées initiatiques n'ont rien de réel. L'aventure commence parfois au lever du lit au fond d'une paire de pantoufles.Cette évasion n'a rien à voir avec un besoin d'assouvir des pulsions sexuelles hors-normes, ni le devoir de vengeance sur les hommes « parce que papa était un vicelard ».
Vous avez tout faux si vous avez cette vision de la femme sauvage.
La Femme Sauvage est votre plus vieil ancêtre. Elle est là en chacune de vous.
Je suis particulièrement concerné par ce phénomène parce que la Femme sauvage se révèle et s'exprime par la création.
C'est ce qui se passe dans notre couple.
Ce peut-être l'Art, mais aussi le jardinage, la cuisine, bref, toute activité où il y a le "savoir-faire et le savoir être.
C'est SON monde à elle, rien qu'à elle où elle est vraiment ELLE.
Quand elle revient de ses verts pâturages, où pas un con ne l'a malmenée ni défiée, elle est, ressourcée, transcendée, disponible à ceux qui l'entourent.
Il ne faut pas lutter contre ce retour dans son monde, car il est vital.
Trop de femmes se sacrifient parce qu'on attend trop d'elles, et parce qu'aussi, elles ne savent pas dire " NON ! "
Oui, mais en faisant cela, en n'oubliant d'être libre d'aller et de venir à votre guise, vous tuez vos forces créatrices, vous tuez qui vous êtes vraiment. Vous devenez votre propre regret.
Pour aller à la rencontre de cette femme ce, fut un périple long et parfois douloureux où mon bras a parfois failli et mon âme rougie.
Il s'agit d'une initiation qui est longue et épuisante. Une fois que j'ai compris qui était cette Femme sauvage, j'ai pu le ramener dans mes steppes en laissant une porte ouverte sur d'autres mondes où librement, elle s'en irait et parfois, je lui tiendrais compagnie dans ses courses folles.
 "Faire exister notre Femme sauvage, c'est parvenir à vivre dans le monde du dessus avec notre monde du dessous. Il n'est pas question de rester sous la terre. Et lorsque l'on réapparaît, nous avons les capacités de différencier les gens et choses qui nous sont profitables, de celles qui ne le sont pas.
Nous ne sommes plus de jeunes vierges effarouchées qui vont se faire avoir par le premier venu.
Nous avons désormais le don de clairvoyance.(blog de SAM ELEON .OVERBLOG)"
Ma « liberté » a beaucoup de mal, par complexe, à se définir comme Artiste.
Elle est Artiste parce que c'est ce que qu'elle est. N'en déplaise à certains !Cette force qui l'a sauvée maintes fois est L'animus. C' est la force masculine d'une femme, l'impulsion qui lui permet de concrétiser une idée.
Vous, Femmes, n'ayez plus peur de hurler avec les loups, et de danser au clair de lune !(c'est une image je rassure vos conjoints )
Le Loup qui est un symbole, plus qu'un animal abonné à cinquante millions d'amis de Brigitte Bardot est tout indiqué de par sa nature et son style de vie pour « encourager » les chevauchées sauvages.
Votre femme qui court avec les Loups sera en sécurité, cette dernière lui permettra d'approcher de très prés et sans se brûler, les possibilités et le potentiel qui lui ont été donnés de par sa naissance.
Sans peurs, sans craintes, elle pourra exprimer en toute liberté le pourquoi elle est sur cette terre. Ne la jugez pas trop vite sur ses absences répétées, ses coups de folie (pour l'humain que nous sommes ) sa transformation flagrante au retour de ses coups de sang, un être nouveau se prépare à apparaître dans votre entourage... Quelle chance alors vous aurez.
À moins qu' en ayant réussi à donner naissance à cet être nouveau, vous ne soyez pas à la hauteur de ses exigences naturelles que sa nouvelle vie impose..... Laissez-la exister en tant que telle, laissez-la s'exprimer, vous n'avez pas engagé un combat de cette envergure pour vous voir récompenser, laissez cette FEMME SAUVAGE COURIR AVEC LES LOUPS... C'est ce qui m'arrive maintenant.  

Un, deux, trois, je compte mes amis sur le bout des doigts......
 

35 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Loupzen,
Il se peut que je n'ai pas réellement compris tout le contexte mais je peux vous donner seulement mon exemple pour ce qu'il vaut !!!
Mariée très jeune ( 17 ans ) pour " échapper" à ma famille, je me retrouve divorcée 8 mois plus tard. Je rencontre mon mari actuel ( venant du Vietnam ) et je crois qu'enfin, l'amour sera partagé, que nous communiquerons, que dis-je, que nous fusionnerons ( dans tous les sens du terme ) qu'elle désillusion quand un jour après tellement de disputes , de mots blessants , de pleurs incessants et qu'après que la famille vous ai déjà cataloguée comme une belle p... pour avoir divorcé une fois, vous vous dîtes qu'il vous faut accepter votre situation . Jusqu'à quand ??? Mais comme à l'église, jusqu'à la mort . A notre époque me direz-vous, c'est du masochisme, peut-être mais c'est ainsi . Et maintenant, bah, nous vivons et moi, je survie. Je m'évade, j'écris....Ne me plaignez pas, peut-être direz-vous que je suis stupide mais ne jugez pas trop vite, je ne vais pas tout dire sur un forum même si je vous aime bien .... Bonne journée à vous, Mel.
Ce qui n'empêche pas que dans ma tête, je cours AVEC les loups ! et pour vous faire comprendre la chance qu'on vos femmes messieurs !!!!

Bonsoir à tous,
Bonjour LOUPZEN,
Vous avez écrit et résumé merveilleusement bien ce que je pense sur les femmes. Je dirais même sur les hommes car nous avons tous en nous la capacité d'être des femmes et des hommes qui gambadent avec les loups.
Je connais le livre de Clarissa PINKOLA-EST. D'ailleurs, j'ai souri de plaisir en lisant que vous le connaissiez. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai d'emblée songé à Hélène Grimaud qui vit avec les loups. A sa façon, c'est une femme sauvage qui exprime sa réalité dans l'espace de la créativité : musique, écriture, nature.
Je prendrai le plus tôt possible le temps de vous répondre.
Je vous remercie de ce bel échange.
Chaleureusement

Cher Loupzen,
C'est encore un auteur qui nous fait cheminer côte à côte.
Victor Hugo demeura longtemps sur ma table de chevet à une époque où je jouais de mon épée en bois avec les garçons de mon école. J'étais un mousquetaire en herbe et adorais me plonger dans les vers de Victor Hugo pour parfois me transformer en princesse. Je rêvais à l'époque d'inspirer un prince charmant qui aurait soulevé des montagnes pour changer nos vies. Nous sommes bien loin de ces rêves d'antan ! Tout au moins pour la majorité d'entre nous. Mais chacun à notre échelle, si nous examinons nos vies, nous sommes le mousquetaires ou la princesse de quelqu'un.
Je vous remercie de m'avoir rappelé l'existence de cet auteur. Quelle belle et intéressante entrée en matière pour nous servir le plat principal. J'en reporte la dégustation et les commentaires à plus tard car ce soir, je reçois des amis et vais déguster des mets sensés délier la langue (aucun problème pour ma part), apaiser la faim de mes convives (un plaisir pour moi) et refaire le monde (un plaisir gratuit pour tous).
Un grand merci pour cet échange et à bientôt à tous

Re-bonsoir Loup Zen,
Je viens encore de relire votre texte sur les femmes. Il m'émeut profondément au point d'avoir presque envie d'en pleurer. Vous m'avez volé mes pensées et avez su les transcrire avec une telle clarté que je ne vois rien à rajouter. Vous êtes l'homme qui a tout compris !
Dieu que c'est rare ! A mon avis votre rapport à votre femme n'est pas étranger à cette délicate perception des choses.
J'ai toujours dit que la femme est l'avenir de l'humanité ! Les femmes ne le savent pas et les hommes le banalisent. Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour ressentir au plus profond de soi ces évidences.
Chapeau bas mon cher Loup Zen, je dépose, ce soir, mon épée à vos pieds !
Merci de cet bel échange !

Bonjour à toutes et à tous,
C'est votre bonne humeur qui a fait de vous ce bretteur avec lequel croiser le fer fut un grand honneur,
Oui nous sommes mousquetaires,
il faudra cher payer pour avoir à nous faire taire,
Vous me dites fine lame,
venant de vous chère Madame,
ce sont vos élans du cœur
qui feront notre bonheur,
choisir entre duellistes,
moi qui ne suis qu' un spadassin qui rimaille
Je choisirai en cherchant bien dans la liste,
Cet auteur qui me fend le cœur et qui rouscaille.

Je vous rends votre rapière, plus que toute autre, vous en aurez besoin pour nous garantir vers la Liberté le chemin.

Bien à Vous MOMO





35 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à vous tous,
Vous m'avez manqué cher Loupzen, bien que je n'ai pas la prose facile, ni l'érudition, mais j'aime vous lire et brétailler un peu en bonne compagnie ! Merci d'être là de nouveau ,
Bien amicalement, Mel

Bon soir à Nous valeureux mousquetaires,
Restez à votre place....cette phrase m’écorche les oreilles et les ventricules de ma pendule interne in pectore
Nom de Diou, pour qui se prend-il ce médecin des chèvres,cet emboucaneur, par quel droit divin ce faquin à qui j'offre ma nudité et mon fric tous les trois mois, se permet-il de me prendre pour un benêt ?
In petto j'ai lâché : « le malade coûte cher mais la maladie vous rapporte beaucoup » Il n'a pas d'humour.
Il possède le savoir être d'un soupion desséché sur la plage d'un mois d'octobre. Il a fait la gueule quand j'ai refusé son ordonnance.
" monsieur soyez raisonnable " lui ai-je entendu bredouiller avant que je lui clou définitivement sa bouche aux dents parfaites.Moi, le sans dents, je refuse d'ingurgiter des médocs que je sais néfastes pour mon organisme.

Ce carabin loin d'être un médicastre fait partie des jeunes investis d'une mission divine : vous sauver à sa façon...la Madelon...
Ma maladie ne m'appartient pas, je ne suis que le porte greffe (veinard que je suis ) !
A bien l'entendre, ses jugements sont des sentences et font figure de paroles d'évangile, tirées du Vidal ( pour celles et ceux qui fréquentent les cabinets médicaux ).
C'est du style : cela ne vous regarde pas, je me charge de tout, poser votre chèque... garçon 2 cafés et remettez votre caleçon. !
« Votre place est d 'être le malade et la mienne c'est d'être celui qui sait, qui a le pouvoir sur vous, faites vous tout petit et couvrez-vous Grand d Espagne ».
Je refuse il n'y a pas que lui qui a la science qui infuse.

Bon.... ça va mieux. Je pense très sincèrement à vous Mel et devant votre parcours je reste sidéré, « as-tu des raisons de te plaindre » me suis-je demandé ?
L'humilité n'étant pas mon fort, je reconnais que c'est avec encore plus de respect et de reconnaissance que j'aborderais vos écrits.....Grande Dame....quelle leçon.
J'ose espérer que les fantômes qui hantent notre MOMO nationale, feront un tonnerre de bruits de chaînes en lisant votre récit.
Je comprends un peu mieux, que les visiteurs de ce forum n'osent pas s'interposer entre nos échanges. Peut être y allons nous un peu fort?
Basta.. qui oserait tenter de nous faire changer nos caractères d'airain ?
Je vous salue bien bas ( aie..pas trop bas....mon dos me fait souffrir !)

35 appréciations
Hors-ligne
Je vous salue bien bas mousquetaire !
Comme dit Loupzen, pas trop bas ! Je suis morte de ...Rire...Jaune...Je reviens de chez mon médecin...Sauf que je le connais depuis plus de trente ans et qu'il ne " discute " plus avec moi...Il sait que de toute façon, je ne prendrai pas ce que je n'ai pas envie de prendre ...Mais l'homéopathie pour le moment ça va ... Ah la mer ! c'est magnifique, la Bretagne aussi mais apparemment pas pour moi, mon cœur s'emballe ( même pas pour un beau brun ou blond, selon !!! ! ) mais à cause de l'iode . Bon fini la mer, je suis bonne pour aller à la montagne ; mais de la Normandie, bon sang, c'est loin ...A moins de lui demander de me servir de chauffeur , serai-ce rembourser par la sécu ???!!! Bon, faut pas rêver ! Merci cher Loup pour tous ces compliments , n'étant pas bien certaine quand même de les valoir ! Je vous passe mes salutations cher gentilhomme et à bientôt...
Mel
Marie THOMAS OUAC

Bonsoir,
Décidément, nous sommes en plein dans la médecine, je viens d'acheter ce jour, "médecin catholique, pourquoi je pratique l'euthanasie". Je suis adhérente de l'association Pour le Droit de Mourir dans la Dignité, depuis des années. Je suis comme Loupzen et Mel, je décide pour moi et mon médecin n'a qu'une voix consultative quand je veux bien lui accorder cette éventualité. Que pensez-vous de la liberté de choisir sa mort ?
Ok, le sujet n'est pas des plus joyeux, mais c'est un véritable sujet. Notre président actuel (une erreur de casting monumentale) avait promis de demander son avis aux Français et de légiférer selon le résultat. Nous sommes toujours en attente d'un quelconque sondage.
Loupzen, je suis également une sans dent, mais plutôt fière d'être ce que je suis et de ne rien devoir à personne, j'ai dirigé ma vie comme j'ai pu, je n'ai pas forcément fait les bon choix, je me suis trompée bien souvent, mais j'assume.
Parlez moi de vos livres ! Et si nous nous adressions nos bouquins respectifs ? Qu'en pensez-vous ?
Je connais déjà celui de Momo qui m'a beaucoup touché, j'aimerais connaître les vôtres.
Très sincèrement. Marie

35 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir à vous Marie,
Ce que je pense de mourir dans la dignité et sans acharnement thérapeutique quand c'est la fin et donc inutile de faire souffrir pour que certains médecins aient la conscience " tranquille " ? Mais vous demandez à une personne qui a vu sa " mère " de cœur mourir dans d'atroces souffrances pendant 3 semaines dans un hôpital ou il n'y avait qu'1 interne pour 3 étages en plein mois d'août et où je venais la voir de nuit sans que personne ne le sache !!! Elle faisait des fausses routes et s'étouffait toutes les 10 mn, les infirmières devaient lui mettre un tuyau dans la gorge et pomper pour qu'elle puisse respirer de nouveau et on l'avait attaché au lit pour ne pas qu'elle se débatte !! Comment après tout cela ne serai-je pas POUR POUR POUR une mort rapide , digne et sans souffrance . Cela s'est passé il y a 15 ans mais cela n'a aucunement changé en tout ce temps . On nous prend pour des cobayes, des numéros et nous devons souffrir . Pourquoi faire ? Pour faire " plaisir " à qui ?
Quand à nos livres respectifs, si le mien " hommage à ma maman de cœur vous plait, je vous l'envoie par mail . Il me faut cependant votre adresse . Cela est valable pour Loupzen et je ne demande qu'à lire les vôtres avec un grand plaisir , soyez-en persuadés .
Je vous souhaite une bonne nuit, Mel



Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 109 autres membres