lalibrairiedesinconnus.blog4ever.com

L’actualité des Membres de la librairie

Avez vus une idéée de ce qui fait le succès d'un livre?
Kate

Zut le titre est foiré excusez moi l'ipad pour mes yeux c'est pas top...

Bonjour à tous
Je ne suis pas une fan des critiques littéraires (je vais faire grincer des dents mais je trouve qu'on sent souvent de la jalousie ou de l'amertume chez le critiqueur en question) mais certaines sont parfois si violentes envers des livres à succès que je me demande toujours qu'est ce qui fait qu'un livre soit lu par plus ou moins de lecteurs. j'ai lu des livres ennuyeux qui se sont se vendus à des milliers d'exemplaires et des perles où nous n'étions que des dizaines. On dit que le bouche à oreille fonctionne bien...si le livre est bon ça roule tout seul. Avez vous une idée sur la question? Excellente fin de semaine à tous et que le sort vous soit favorable.

Dernière modification le 21-06-2014 à 15:02:20

Dernière modification le 21-06-2014 à 15:02:26
momo

Bonjour,
Moi non plus, je ne suis pas fan du tout des critiques littéraires. Je vais peut-être vous faire hurler mais pour moi un Guillaume Musso n'est pas ce que j'appelle un grand écrivain et pourtant la parution de chacun de ses romans semble être un événement. Ce qui laisserait supposer que j'ai donc tort !
Certains écrivains très connus ont écrit de très beaux livres mais aussi des ouvrages plutôt insipides. Je pense à François Sagan car beaucoup de gens la connaissent. Je songe également à beaucoup d'autres qui figurent en tête des ventes ou ont figuré en leur temps dans tous les magazines littéraires.
Mais je ne suis pas une spécialiste.
J'ai l'impression que dans ce monde particulier de l'édition quand vous êtes reconnu par le comité de lecture, vous passez un contrat et ensuite vous êtes condamné à écrire. Produire un livre, ce n'est pas produire des pommes de terre. Ceci explique la très mauvaise qualité de certains ouvrages. Il faut dire aussi que les gens sont de moins en moins difficiles sur les styles littéraires. Je serais tentée de dire qu'il en faut pour tous les goûts !
Des auteurs peu connus français ou étrangers, sont devenus célèbres grâce au bouche à l'oreille.
Pour ma part, je lis autant des auteurs connus qu'inconnus, français ou étrangers motivée parfois par les critiques ou guidée par mon instinct. Il m'arrive d'avoir autant de déceptions que de bonheurs.
Si je savais bien écrire, la notoriété me ferait peur car je sais qu'un contrat m'obligerait à produire. Or, la création se " fout" de la productivité !
Bon week-end à vous et à bientôt.
Kate

Oui je suis d'accord avec vous momo la création dès qu'elle devient production forcée, peu sincère, ou égocentrique devient monotone. J'aime bien aussi "produire un livre ce n'est pas produire des pommes de terre" voir pour certains ca peut être alimentaire! bizz

20 appréciations
Hors-ligne
Quelque chose me dit que nous allons encore monopoliser l'azerty!
Je débarque dans ce monde totalement inconnu heurté de pleine face par un météorite du nom de MENAGER J.Luc.Les habitants de la planète des INCONNUS sont entrain de m'apprendre à lire entre les lignes.Je ne suis que de passage mais....le gars a su comment me causer et puis fichtre Pierre c'est du mastif, du lourd, et pourtant il doit pouvoir traverser un magasin de pordelaine sn
Je lis à l'inverse, m'intéressant en prime abord à l'auteur.Pourquoi : la nature humaine me passionne, non pas pour la disséquer mais pour en trouver les raisons qui la mènent là ou elle se trouve. Pas de jugements, pas de prescriptions, accepter les gens tels qu'ils sont au moment où je les découvre et qu'aurais-je fait à leur place? J'ai de l'admiration pur celle ou celui qui ose....
Ce qu' est le contenu de leur livre est éphémère, mais il restera l'âme du conteur, l'emprunte de ses ressentis, l'odeur de ses peurs et la clarté des feux de ses joies.
La dernière page refermée: émotion, lassitude, impression de déjà vue..., je reste sur ma faim, ...ah ! le con il a osé.....chapeau bas! elle a pris des risques...quel home cette femme - lol -

Calme et droit jusqu'au bout.
momo

Re-bonjour,
Vous êtes beaucoup plus tolérant que moi cher monsieur !
Pour les gens qui osent, j'ai moi aussi de l'admiration. Cependant, je trouve parfois regrettable que des ouvrages soient très mal écrits. Même si la personne a osé comme vous dites, je crois que lire un ouvrage bourré de fautes grossières, de phrases mal écrites qui empêchent la compréhension du texte, cela gâche le plaisir de la lecture. Il m'est parfois arrivé de poser un livre car je ne comprenais pas toujours ce que l'auteur avait voulu dire.
Bien sûr; il a osé, elle a osé !
Par contre, je trouve profondément injuste que de beaux textes soient totalement ignorés alors que d'autres très mauvais se trouvent en tête des ventes. Nous en revenons toujours au même stade celui de l'argent, des éditeurs qui font signer des contrats et qui poussent des auteurs à négliger leur style et etc....
Je me méfie énormément de ce milieu où seul le vrai talent devrait être reconnu et où seul l'argent domine.
Bonne nuit à vous tous.
Chaleureusement et à bientôt

7 appréciations
Hors-ligne
Il y a quelque chose d'impudique à parler de l'écriture pour quiconque y a consacré sa vie. C'est donc avec une certaine douleur que nous pouvons livrer nos impressions sur l'écriture, L'écrivain fait un pas quand il prend la plume, mais c'est un autre obstacle qu'il franchit lorsqu'il livre son oeuvre en pâture - à un ami, un parent, un éditeur...! Et voilà une des raisons pour laquelle La librairie des inconnus existe ! Je ne crois pas qu'il y ait de "mauvais livres" pas plus qu'il de "bon livre" Parce que cela voudrait dire qu'un livre réussit est une sorte "d'universalité" ! La diversité des écrits fait que le mot Best-seller est une "vaste fumisterie" strictement commerciale! Ce qui ne garanti même pas que le livre ait été rédigé par l'auteur lui-même ! (les fameux nègres) ! A mon humble avis il y a "le livre" et ses lecteurs ! après c'est de poudre aux yeux !
LLDI
Kate

Bonjour oui Pierre j'ai du mal aussi avec la notion de bons et mauvais livres. Je me laisserai tenter plutôt par la sincérité qui anime l'écriture. Ecrire un livre est un travail long et difficile pour être déjà soi même satisfait alors je respecte tous les livres qui reflètent cela même si certains me tombent des mains. Là où j'ai plus de mal c'est lorsque l'auteur décrit son nombril à tour de chapitres que les billets de banque servent de marque page excellente journée à tous que le sort vous soit favorable .
momo

Bonjour à tous,
Je ne sais pas si ce que je vais écrire va faire avancer le débat.
Pour reprendre les propos de Pierre, j'affirme pour avoir écrit toute ma vie et déchiré mes écrits jusqu'à l'an passé qu'écrire est un acte douloureux dans l'ensemble. Parfois, il peut être jubilatoire mais il est souvent déprimant. A moins d'avoir un égo surdimensionné. Le calvaire n'est pas terminé pour autant ! Faire lire son manuscrit, l'envoyer à un éditeur est encore une autre épreuve. Il s'agit presque d'abandonner un enfant longtemps dorloté, houspillé et accepter le fait que les autres s'octroient le droit de critiquer le résultat de votre éducation.
Tout cela, nous le savons tous est très difficile !
Moi, ce que je ne comprends pas par contre, c'est la mauvaise qualité de certains ouvrages qui sont passés dans les mains d'éditeurs pourtant connus.
Encore une fois, je n'ai aucune prétention dans ce domaine mais parfois trouver trop de fautes qui ne peuvent pas se confondre avec des fautes d'impression (ce n'est pas normal non plus !), des phrases où il manque l'essentiel des règles élémentaires de français, une ponctuation inexistante, des majuscules sur les noms propres absentes, tout cela me gêne. Je qualifie alors l'éditeur de mauvais éditeur. Il n'est dans ce cas pas très exigeant et peu conscient qu'il discrédite la valeur d'un texte qui, bien corrigé, valoriserait l'auteur.
J'ai chez moi quelques ouvrages achetés sur internet dont les histoires étaient intéressantes. Cependant, il y avait trop de coquilles (mots absents dans la phrase), manque de ponctuation, mots mal orthographiés, phrase très mal construite (verbe absent mais pas pour faire bien) qui perturbait la bonne compréhension du texte et j'en passe. J'ai fait lire ces ouvrages à des gens qui ont une formation supérieure à la mienne. Leurs avis étaient identiques aux miens. Les spécialistes auxquels je me suis adressée ne sont pas des prétentieux bien au contraire !
L'éditeur est là pour valoriser l'ouvrage de l'auteur. S'il ne fait pas son travail correctement, il dévalorise totalement le travail de l'écrivain. L'auteur peut avoir des idées, bien écrire mais cela ne veut pas dire pour autant qu'il sache manier la langue française à la perfection.
Je dis donc chacun son métier !
Le chirurgien a besoin d'infirmières. L'écrivain a besoin d'éditeur. Moi, je pense que tout le monde devrait pouvoir être publié à condition que les ouvrages soient relus, corrigés par des gens qui respectent le travail des écrivains en remaniant les textes parfois et en éliminant les fautes.
C'est ma vision des choses mais j'accepte tout à fait les idées contraires. Je n'ai pas la prétention de détenir la vérité dans ce domaine et encore moi dans beaucoup d'autres domaines d'ailleurs.
Pour moi, le mot Bet-seller ne veut rien. Il s'agit d'une pompe à fric qui rapporte avant tout à l'éditeur et pourtant l'ouvrage a été lu, corrigé mais là, c'est un autre sujet.
Il en est de même pour tous ces livres écrits par des "nègres". Ils sont bien écrits mais ils se vendent car sur la couverture figure le nom d'un personnage connu racontant ses mémoires.
Là aussi, c'est un autre problème. S'il n'y avait pas de consommateurs pour ce type de littérature, il n'y aurait pas d'éditeurs pour les publier.
C'est donc un autre propos qui n'a rien à voir avec la notion de livre bien écrit ou mal écrit.
Mon propos touche surtout le rôle de l'éditeur dont le travail est de bien corriger l'ouvrage de l'écrivain pour le rendre beau, touchant, intéressant, instructif, délaissant pour celui qui le lit.

Mais vais-je me faire comprendre ?

Merci d'avoir lu ce texte jusqu'au bout et d'apporter une contestation qui ne manquera pas de se manifester
Au plaisir de vous lire à tous.
Bonne journée.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 109 autres membres