lalibrairiedesinconnus.blog4ever.com

L’actualité des Membres de la librairie

Valérie POINTET

248x248.jpg

Les jeunes années :

 

D’origine Lyonnaise où je suis née au début des années 60, j’ai grandi aux portes du Jura dans la petite ville d’Oyonnax dans l’Ain, autrefois haut lieu de l’industrie plastique. Seule fille au milieu de trois frères, j’ai été au moment de l’adolescence, le 4ème garçon de la famille, suivant mes aînés dans pas mal de leurs « expériences » : mobylette à 14 ans, permis moto 125cm3 à 16, puis pilote dans une petite course locale à 24 ans, au volant de ma 104 Peugeot Sport. Ce que mes frères faisaient, je pensais que je pouvais le faire aussi, ou tout du moins, essayer.

 

Peu intéressée par les mathématiques, je me suis tournée vers un bac littéraire, notamment pour l’attrait des langues étrangères pour lesquelles j’avais beaucoup de facilités. Après l’anglais et l’espagnol, c’est le russe que je suis partie étudier à Lyon à 15 ans, au Lycée du Parc. Des années plus tard, déjà dans la vie active, j’ai étudié l’italien et aussi un peu d’allemand, à l’aide de cassettes et de bouquins, pour le plaisir des langues, tout simplement !

 

Entrée dans le monde du travail :

 

Bac en poche, et déjà attirée par le goût du voyage et la découverte d’horizons nouveaux, je me suis lancée dans des études de tourisme, bien décidée à parcourir le monde ; quelle ne fut pas ma déception de découvrir, diplôme décrochée haut la main, la dure réalité du monde du travail, qui n’avait que faire d’une « guide – accompagnatrice - interprète - trilingue » sans expérience. En fin de compte, de retour de six mois passés en Angleterre dans la région de Londres, j’ai fini par trouver un premier emploi, à l’aéroport de Genève, où c’était les autres qui voyageaient, pas moi ! Je suis restée là six ans, à louer des voitures à des touristes, des hommes d’affaires, des ministres, des stars du show biz, des champions sportifs et même à un futur prix Nobel de physique, qui habitait dans le coin. C’est aussi à cette époque où j’ai rencontré celui qui allait devenir quelques années plus tard mon « futur – ex – mari » et le père de mon fils, né en 1990. Un beau jour donc, mon bébé sous un bras, mon chat sous l’autre, je suis rentrée au bercail familial, laissant Genève, son aéroport et ses people, derrière moi. Et comme il se doit, ou plutôt comme il se devait à l’époque, car maintenant les choses ont bien périclité, j’ai retrouvé un travail dans l’industrie plastique. Autrefois je louais des voitures, maintenant je les fabriquais ! Enfin presque ! Je venais d’atterrir chez un équipementier automobile, qui produisait, et produit toujours, même si le site a quitté Oyonnax depuis des années, des pièces plastiques pour les voitures et notamment des pare-chocs.

 

Ma formation scolaire, ma première expérience professionnelle m’ont seulement permis de trouver un poste de standardiste – réceptionniste, et à mi-temps car je le partageais avec une autre Valérie. Ce mi-temps s’est révélé être une aubaine en fait car j’ai ainsi pu reprendre, à 30 ans passées, des études par correspondance, car j’étais bien décidée à arriver à la retraite à la suite d’un parcours professionnel plus enrichissant ; et cela n’allait pas se faire tout seul, il fallait que je me bouge pour avancer dans les échelons et laisser derrière moi ces dizaines de lignes téléphoniques. J’ai choisi dans la filière administrative le haut du programme, le cursus d’assistante de direction, m’assurant ainsi de cadrer dans des profils moins « exigeants ». J’ai eu la grande chance, au bout des dix-huit mois qu’ont duré ces études, de me voir proposer par mon employeur un poste d’assistante au sein d’une équipe de projet. C’était le moment de mettre en pratique ce que je venais d’étudier et très franchement, ce nouveau tournant s’est très bien déroulé et j’ai pris mon nouveau poste très à cœur.

 

D’autres tournants professionnels, j’en ai connus au cours des 12 années au sein de cette entreprise ; j’aime quand les choses bougent, changent, la routine nuit à ma motivation, mon énergie et mon enthousiasme. Donc au fil de toutes ces années j’ai connu cinq postes différents, à chaque fois plus intéressants et valorisants. J’ai même eu la grande chance de partir trois années comme « expat » en Angleterre, mais ça, j’en reparlerai plus tard. Et comme si cela ne suffisait pas, entre 1996 et 1998 j’ai même eu une double activité ! J’avais créé ma propre « micro-entreprise » dans le domaine de l’organisation événementielle. Cela me prenait tout mon temps libre, c'est-à-dire, mes soirées, mes weekends, mes vacances…. Et mes pauses déjeuner au bureau ! Je me souviens de cette période comme d’une expérience très enrichissante sur le plan personnel ; de nature plutôt timide, je me suis surprise à aller non seulement solliciter des partenaires mais surtout à obtenir leur soutien et leur collaboration aussi spontanément et aussi gentiment. Ensuite pour la mise en œuvre de certains projets, je devais aller rencontrer des chefs d’entreprise, des élus locaux et même être interviewée en direct sur une radio locale. Je ne compte pas non plus les articles de journaux qui ont parlé de moi à cette époque et de ma « boîte » Touchatou Organisations ; c’était vraiment grisant. Aujourd’hui encore, je me sens bien plus à l’aise dans des situations qui pourraient paraître intimidantes, grâce à la seule évocation de mes réalisations d’autrefois et des montagnes que j’ai su déplacer à l’époque. Je sais donc que je possède en moi cette force qui m’aide à aller de l’avant.

 

C’est probablement ce qui m’a aidée aussi en 2005 à quitter mon confort dans cette entreprise que je connaissais si bien pour un autre changement et me retrouver du côté de la Suisse à nouveau où j’ai décroché un poste à Genève et réussi à affronter l’inconnu... Lire la suite

 


Les aventures de KITY

La librairie des inconnus

 

Les aventures de Kity.jpg

« Pourquoi se moque-t-on ainsi de moi ? Après tout, je suis aussi un poussin, comme eux, un peu différent peut-être, mais, un poussin. Ce n’est pas parce que je suis plus petit, moins beau et moins fort, qu’on doit me traiter de la sorte. Non, mais ! Je vais leur montrer que je suis aussi capable que n’importe qui d’autre dans cette ferme. »
La première version des "Aventures de Kity" voit le jour en 2006 aux Éditions Le Manuscrit, au bout de près de cinq années d’écriture. L’auteur, Valérie Pointet, tout comme Kity son petit personnage, n’a jamais baissé les bras et a réalisé son rêve : écrire un livre ! Pour y parvenir, elle a mis en pratique bon nombre de conseils que ce courageux poussin s’applique à lui-même et prodigue à son entourage. Le désir, l’autosuggestion, l’imagination, l’élaboration de plans, la persévérance ne sont que quelques-uns d’entre eux.
 
À travers ce conte, l’auteur souhaite susciter chez le jeune lecteur, l’envie d’aller lui aussi au bout de ses rêves et lui démontrer qu’il possède en lui toutes les ressources qui conduisent à la réussite.
 
 
 

Du même auteure :

23/03/2015
0 Poster un commentaire

Le Château des Tourandelles

La librairie des inconnus

 

LIVRE3.jpg

 

Alors voilà le petit dernier !
"Le Château des Tourandelles"

Une lettre retrouvée dans un meuble par Eva Lemarchal, antiquaire à Paris, nous plonge dans le passé de deux familles bourguignonnes que tout oppose, mais que le destin unit un certain sept janvier 1854…
À travers un voyage dans le temps, le lecteur découvre les Mazard, de condition très modeste, parfois précaire. À leurs côtés, les Varvarande, au centre des vignes du château des Tourandelles. Deux milieux si différents et pourtant, de génération en génération, tous affrontent les mêmes malheurs et les guerres successives. En revanche, tandis que les uns la rejettent farouchement, d’autres tentent désespérément de faire valoir cette fameuse lettre écrite un certain sept janvier 1854…
En recherchant le propriétaire de ce vieux buffet au printemps 2013, de hasards en coïncidences et par moments avec l’aide inattendue d’une mystérieuse femme, Eva ne s’imagine pas que, ce que certains qualifient de sérendipité, liera son propre destin à ce sept janvier 1854…
 

 
Le château des Tourandelles
Prix : 18.00 €
Livraison : 3.50 €


 
 
 
 
Du même auteure :

 


13/06/2014
0 Poster un commentaire

La Dame Russe

 

 

LIVRE.jpg

 

Claire Desmoulin, célèbre romancière, s’installe à Lyon. Très vite, une intrigante maison voisine la pousse à entreprendre des recherches sur ses occupants. La jeune femme se trouve bientôt plongée dans l’histoire de la révolution russe du début du 20ème siècle. Elle ignore qu’elle est en train de résoudre une énigme vieille de plusieurs décennies. Mais qui trouvera l’ultime pièce de ce puzzle, recherchée depuis toujours ?
 
 
 
La Dame Russe . 

Prix : 18.00€ + livraison : 3.50€
 
 

 

 

Du même auteure

Le Château des Tourandelles

Petites vengeances en famille

Les aventures de KITY



16/06/2014
0 Poster un commentaire

Petites vengeances en famille

 

 
 

 

   Dans leur propriété cossue d’une banlieue chic, les Dupasquy forment une famille qui a tout pour être heureuse et enviée. Le père, Georges, la soixantaine approchante, est à la tête de son entreprise et peut commencer à penser à une paisible retraite. Hermance, l’épouse issue d’une famille bourgeoise, partage son temps entre shopping, tennis et réceptions mondaines. Leur fils, Franck, trentenaire, a déjà une confortable situation dans l’affaire familiale. La jeune sœur, Charlotte, l’ado de la maison, se prépare à passer le bac. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Le poids d’un passé trop lourd, les rancunes des uns envers les autres, un secret révélé au grand jour, vont faire au fil des pages voler cette famille en éclats. On flirte avec la folie, parfois meurtrière.
Thriller psychologique au sein d’un huis-clos familial, où les non-dits sont devenus les maîtres silencieux de ces quatre destins.
 
 
Le château des Tourandelles
Prix : 18.00 €
Livraison : 3.50 €


 
 Du même auteure :


 

08/04/2014
4 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser