lalibrairiedesinconnus.blog4ever.com

L’actualité des Membres de la librairie

Francis TRELET


Migrants

 

 

La librairie des inconnus

 

Partis de Syrie, de Somalie, ou d’Érythrée

Traversant des déserts de sable et de pierres,

Affrontant la mer sur des barques, entassés,

Pour chercher un pays d'illusoire liberté.

 

Femmes, enfants ont fui les bombes ou la pauvreté

Pour trouver en Europe : barrières infranchissables,

Êtres inhumains leur refusant la charité,

Camps de réfugiés, sans  nourriture ni eau potable.

 

Que vont-ils devenir ces milliers d'exilés ?

Bien sûr, le monde devrait les aider,

Mais les promesses semblent dérisoires,

En voyant tous ces yeux remplis d'espoir.

 

De quelles illusions se nourrissent ces transfuges ?

De ces exilés, qui, dans le temps, ont trouvé refuge,

Ont su s’intégrer, se fondre, se faire oublier,

Afin que leurs enfants vivent en sécurité

 

Se lèvera-t-il, pour ces parias, un nouveau Moïse

Qui les conduira vers des régions hospitalières,

Dans lesquelles ils trouveront liberté reconquise

Pour oublier à jamais les affres de la guerre.

 

 

                                                                      Septembre 2015

 

 

Carnet d'adresses de l'auteur


27/10/2015
0 Poster un commentaire

Pluie de rêves

La librairie des inconnus

 

 

 

Quand depuis ma fenêtre je vois tomber la pluie

 Et que le ciel chargé estompe le soleil,

 Le bitume luisant où se reflète la vie

Les transforment en tableaux, irréels, sans pareil. 

 

 Alors mon esprit vagabonde et voyage

 Vers des lieux inconnus ouverts aux seuls poètes

 Montagnes rosées, vallées parfumées, verts bocages

 Et plages dorées sans fin où se posent les mouettes.

  

 Pluie, source inépuisable de mélancolie,

Toi dont la vie dépend, trop souvent éphémère,

 Reste encore un peu avant que l' embellie

 Ne vienne effacer mes rêves et chimères.

 

 Et puis le vent chassera nuages et pensées

 Le soleil effacera ces dessins merveilleux

 Le bitume retrouvera sa teinte sans beauté

 Et moi je voyagerai en fermant les yeux.

   

 Le 11 avril 2012

 

Carnet d’adresses de l’auteur

Du même auteur : 

Landes mystérieuses

 Contes et légendes de pays imaginaires


28/10/2014
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser